Enbridge fait appel de la décision de la Commission de l’énergie de l’Ontario concernant les coûts du gaz naturel

Enbridge Gas ENB-T poursuit la Commission de l’énergie de l’Ontario en justice au sujet d’une décision qui, selon le service public, augmenterait les coûts pour les consommateurs, mais que les groupes environnementaux ont saluée comme encourageant une moindre dépendance au gaz naturel.

Enbridge a déposé un avis d’appel auprès de la Cour divisionnaire de l’Ontario demandant à la cour d’annuler quatre parties clés de la décision de la CEO de fin décembre qui verrait les clients payer le coût en capital total d’un raccordement au gaz naturel d’avance au lieu de l’étaler sur 40 ans.

Le ministre de l’Énergie, Todd Smith, a déclaré que la CEO s’était « écartée de sa voie » avec cette décision et qu’il présenterait un projet de loi pour l’annuler parce que cela augmenterait le coût des nouvelles maisons.

Les groupes environnementaux ont déclaré que la décision était une énorme victoire pour l’environnement et les Ontariens, car elle aurait encouragé l’adoption de systèmes de chauffage et de climatisation domestiques plus écologiques, comme les pompes à chaleur, et que le renversement ne serait qu’un cadeau pour Enbridge Gas.

Enbridge, dans son avis d’appel, affirme que la CEO n’a pas fixé des tarifs « justes et raisonnables », comme l’exige la loi.

Le service public a estimé le coût de raccordement à 4 400 $ et la CEO – dans une décision partagée – a déclaré que ce coût devrait être payé d’avance par les promoteurs immobiliers, en partie pour les inciter « à choisir le choix le plus rentable et le plus économe en énergie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *