La Banque du Canada n’est pas sûre du calendrier de réduction des taux dans un contexte de pressions inflationnistes persistantes, selon le procès-verbal de la réunion

La Banque du Canada ne sait pas quand elle pourra commencer à réduire les taux d’intérêt, car elle continue de lutter contre une inflation encore trop élevée et généralisée, révèle son résumé des délibérations de sa décision sur les taux du 24 janvier.

Même si la banque centrale s’éloigne d’envisager de nouvelles hausses de taux, le résumé indique que son conseil des gouverneurs a convenu qu’il était difficile de prévoir quand il serait approprié de commencer à assouplir la politique monétaire.

La banque centrale a maintenu son taux directeur à 5% le mois dernier, ce qui donne plus de temps à la hausse des taux d’intérêt pour ralentir l’économie et atténuer les pressions sur les prix.

Même si la Banque du Canada a reconnu que son cycle de hausse des taux est probablement terminé, elle n’a pas exclu de relever davantage les taux si nécessaire.

L’inflation a considérablement diminué au cours de la dernière année et demie – atteignant 3,4 pour cent en décembre – mais le résumé note que les prix de nombreux biens et services continuent d’augmenter à un rythme anormalement rapide.

Les marchés financiers s’attendent à ce que la Banque du Canada commence à réduire ses taux d’intérêt dès avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *