L’activité des usines canadiennes a chuté pour un neuvième mois consécutif en janvier, mais la confiance augmente

L’activité manufacturière canadienne a diminué pour un neuvième mois consécutif en janvier, mais le rythme de contraction a ralenti à mesure que les pressions inflationnistes se sont atténuées et que les entreprises sont devenues plus confiantes quant aux perspectives, selon les données publiées jeudi.

L’indice des directeurs d’achat (PMI) manufacturier S&P Global Canada a atteint 48,3 en janvier après avoir chuté à 45,4 en décembre, son plus bas niveau depuis mai 2020.

Une lecture inférieure à 50 indique une contraction du secteur. Le PMI est inférieur à ce seuil depuis mai, ce qui constitue la plus longue période de données remontant à octobre 2010.

Les dernières données « donnent l’espoir que le ralentissement du secteur touche à sa fin », a déclaré Paul Smith, directeur économique chez S&P Global Market Intelligence, dans un communiqué. « De plus, les entreprises s’attendent à des temps meilleurs au cours des 12 prochains mois. »

L’indice de production future a grimpé à 61,9 contre 59,7 en décembre, affichant son plus haut niveau en six mois, tandis que les mesures des prix ont montré un refroidissement des pressions inflationnistes.

L’indice des prix des intrants est tombé à 53,3 contre 54,1 en décembre et l’indice des prix à la production était à son plus bas niveau depuis sept mois à 52,2, contre 52,7.

« Les fabricants et les décideurs politiques seront également encouragés par les derniers indices de prix, qui ont poursuivi leur récente trajectoire désinflationniste en janvier », a déclaré Smith.

La Banque du Canada a déclaré qu’elle se concentrait désormais sur le moment où il faudrait réduire les taux d’intérêt plutôt que sur l’opportunité de les relever à nouveau.

Sur une note plus prudente, les délais moyens de livraison des intrants se sont allongés pour la quatrième fois en cinq mois, les entreprises ayant signalé des retards d’expédition causés par la crise de la mer Rouge et du canal de Suez.

L’indice des délais de livraison des fournisseurs est tombé à 48,8 contre 50,9 en décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *