Le chef de l’immobilier du gestionnaire des régimes de retraite du Québec quitte son poste alors que la Caisse consolide ses opérations

Ouvrez cette photo dans la galerie :

La directrice générale d’Ivanhoé Cambridge, Nathalie Palladitcheff, quittera l’investisseur et promoteur immobilier en avril.Ryan Remiorz/La Presse Canadienne

La directrice générale d’Ivanhoé Cambridge, Nathalie Palladitcheff, quitte l’investisseur et promoteur immobilier en avril après que son propriétaire majoritaire, la Caisse de dépôt et placement du Québec, a annoncé des plans de restructuration visant à internaliser ses filiales immobilières et à réduire les coûts.

La Caisse, qui est l’un des plus importants gestionnaires de caisses de retraite au Canada avec 424 milliards de dollars d’actifs, a déclaré qu’elle prévoit économiser environ 100 millions de dollars par an grâce à un plan annoncé mercredi pour intégrer Ivanhoé Cambridge et une autre filiale, le fournisseur de dette immobilière commerciale Otéra Capital. Inc., avec les équipes d’investissement et des services corporatifs de la Caisse.

Le processus d’intégration débute la semaine prochaine et devrait durer de 18 à 24 mois, même si certaines équipes commenceront à relever des dirigeants de la Caisse la semaine prochaine. Les équipes d’investissement d’Ivanhoé et d’Otéra se joindront officiellement à la Caisse le 29 avril prochain, date à laquelle Mme Palladitcheff partira.

La Caisse prévoit annoncer la nomination d’un nouveau chef de son groupe d’investissement immobilier d’ici la fin de la transition, en avril, pour remplacer Mme Palladitcheff.

La Caisse rachètera également les participations dans les deux sociétés détenues par des investisseurs minoritaires pour devenir l’unique actionnaire. Le Régime de rentes du Mouvement Desjardins détient des participations minoritaires dans Ivanhoé et Otéra, tandis que la Northern Trust Co. Canada et la caisse de retraite de la police de Montréal ABRPPVM détiennent chacune des actions d’Ivanhoé.

Ivanhoé et Otéra continueront d’opérer sous leurs marques actuelles et leurs « partenaires d’investissement et clients poursuivront leurs relations d’affaires dans le cours normal de leurs activités », a indiqué la Caisse dans un communiqué. Ivanhoé est l’un des plus grands propriétaires et gestionnaires immobiliers au Québec, avec 80 propriétés et 77 milliards de dollars d’actifs à la fin de 2022, tandis que le portefeuille de dettes d’Otéra totalisait près de 29 milliards de dollars.

La Caisse a déclaré qu’elle s’attend à ce que les changements mettent davantage l’accent sur l’expertise en investissement, des relations d’affaires plus solides, une gouvernance plus fluide et d’autres avantages.

«Nous voulons travailler comme une seule équipe – une seule CDPQ – et miser sur le savoir-faire unique de notre talent pour créer de la valeur pour nos déposants», a déclaré le président-directeur général Charles Emond dans un communiqué.

Le plan d’intégration est similaire à une restructuration entreprise par le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario à partir de l’année dernière, qui a transféré ses opérations d’investissement immobilier à l’interne de sa filiale Cadillac Fairview Corp. Ltd., absorbant ainsi l’intégralité de son équipe d’investissement de 37 personnes.

Le prochain départ de Mme Palladitcheff de la Caisse est le dernier d’une série de remaniements dans les échelons supérieurs des plus importants investisseurs et promoteurs immobiliers du pays, dont plusieurs appartiennent à de grandes caisses de retraite. Lorsque le RREO a apporté ses changements l’année dernière, il a remplacé John Sullivan, directeur de longue date de Cadillac Fairview, par un nouveau PDG, Sal Iacono.

L’année dernière également, le Système de retraite des employés municipaux de l’Ontario a embauché Daniel Fournier pour diriger sa branche immobilière, Oxford Properties Group, en tant que président exécutif, succédant à Michael Turner, qui a démissionné pour un rôle plus limité. M. Fournier est sorti de sa retraite pour occuper ce poste, après avoir été président-directeur général d’Ivanhoé Cambridge avant que Mme Palladitcheff ne prenne la relève.

Dans un communiqué, Mme Palladitcheff a déclaré que le rôle d’Ivanhoé a évolué d’un double mandat d’exploitation de propriétés et d’investissement immobilier à une concentration sur « sa vocation première : investir ».

« Combiner nos capacités avec celles du groupe CDPQ constitue la suite logique de cette évolution », a-t-elle déclaré. « Mon mandat de transformation s’achèvera à l’issue de la période de transition dans laquelle je serai pleinement engagé. »

M. Emond a déclaré que Mme Palladitcheff « s’est distinguée par sa vision et son leadership fort » tout au long de la COVID-19 et d’une période de changement et de bouleversements dans le secteur immobilier.

Mme Palladitcheff a été désignée par certains médias québécois comme candidate potentielle pour être la première PDG de la nouvelle agence provinciale Santé Québec, qui prendra en charge les opérations du secteur provincial des soins de santé, dans le but de les rendre plus efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *