Le Conseil et le Parlement de l’UE s’accordent sur une réduction de 90 % des émissions de CO2 des camions d’ici 2040

Le Conseil et le Parlement de l’UE sont parvenus à un accord provisoire visant à réduire les émissions de CO2 des poids lourds, maintenant l’objectif fixé l’année dernière par la Commission européenne d’une baisse de 90 pour cent des émissions des nouveaux camions de plus de 7,5 tonnes et des autocars d’ici 2040.

« L’objectif est de réduire davantage les émissions de CO2 dans le secteur du transport routier et d’introduire de nouveaux objectifs pour 2030, 2035 et 2040. Les nouvelles règles contribueront à réaliser les ambitions climatiques de l’UE pour 2030 et à atteindre la neutralité climatique d’ici 2050 », a déclaré le Conseil européen. dans un rapport.

Le secteur des poids lourds (VHD) est responsable de plus d’un quart des émissions de gaz à effet de serre du transport routier dans l’Union européenne. Des normes d’émissions de CO2 pour certains poids lourds ont été fixées pour la première fois en 2019.

En route vers l’objectif de réduction de 90 pour cent d’ici 2040 – par rapport aux niveaux de 2019 – les constructeurs de camions et d’autocars neufs seront également confrontés à une réduction de 45 pour cent de leurs émissions de CO2 à partir de 2030 et de 65 pour cent à partir de 2035.

L’accord provisoire introduit également un objectif de zéro émission pour les bus urbains d’ici 2035, avec un objectif intermédiaire d’une réduction de 90 % d’ici 2030.

L’accord, soutenu par les pays de l’UE en octobre, va maintenant être soumis aux représentants des États membres au sein du Conseil et à la commission de l’environnement du Parlement pour approbation.

Le Parti populaire européen (PPE), parti de droite le plus important au Parlement européen, n’a pas soutenu l’accord, son rapporteur Jens Gieseke affirmant que « les Verts et les sociaux-démocrates, soutenus par la gauche et les libéraux… sont une fois de plus restés fidèles à l’accord ». fidèle à leur idéologie de prohibition ».

Une exemption des objectifs s’appliquera aux constructeurs de petites séries et aux véhicules utilisés dans les secteurs minier, forestier et agricole, par les forces armées et les pompiers, ainsi que dans la protection civile, l’ordre public et les soins médicaux.

Les camions dans l’UE avaient en moyenne 14 ans en 2021, la grande majorité fonctionnant au diesel, selon les données publiées cette année par l’Association des constructeurs européens d’automobiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *