Le dollar canadien réduit sa perte hebdomadaire, le signal de la BdC augmente le « risque bidirectionnel » pour la devise

Le dollar canadien CADUSD a légèrement augmenté par rapport à son homologue américain vendredi, mais a tout de même affiché une baisse hebdomadaire, les investisseurs étant attentifs au récent changement d’orientation de la Banque du Canada visant à déclencher une période de plus grande volatilité pour la devise.

Le huard s’échangeait en hausse de 0,2 pour cent à 1,3450 par rapport au billet vert, ou 74,35 cents américains, après s’être négocié dans une fourchette de 1,3415 à 1,3483.

Pour la semaine, il a baissé de 0,2 pour cent, la Banque du Canada ayant déclaré qu’elle se concentrait davantage sur le moment où elle devrait réduire les coûts d’emprunt plutôt que sur l’opportunité de les relever à nouveau.

« Nous ne pouvons pas ignorer ce que nous avons entendu de la part de la Banque du Canada cette semaine », a déclaré Bipan Rai, responsable mondial de la stratégie de change chez Marchés des capitaux CIBC.

«Je pense que le changement qu’ils ont fait, ou du moins le signal envoyé maintenant que les taux sont suffisamment restrictifs, devrait, à la marge, introduire un peu plus de risque bidirectionnel dans la façon dont le dollar canadien se négocie au cours des prochains mois, et non pas du moins, car nous attendons avec impatience la Réserve fédérale la semaine prochaine.

L’évaluation par le marché de la volatilité attendue du dollar canadien est tombée à des niveaux déprimés, la volatilité implicite sur trois mois s’échangeant à un taux annualisé d’environ 5,25 %, soit près de son niveau le plus bas depuis mars 2020.

La Réserve fédérale devrait prendre une décision sur les taux d’intérêt mercredi. Les prix américains ont légèrement augmenté en décembre, renforçant les attentes selon lesquelles la Fed commencerait à réduire ses taux d’intérêt cette année.

Dans les données nationales, une estimation préliminaire montre que le commerce de gros a augmenté de 0,8 pour cent en décembre par rapport à novembre.

Le prix du pétrole, l’un des principaux produits d’exportation du Canada, a augmenté de 0,8 pour cent à 78,01 $ le baril, tandis que les rendements des obligations canadiennes étaient plus élevés sur l’ensemble de la courbe.

Le taux à 10 ans a augmenté de 6,9 ​​points de base pour atteindre son plus haut niveau depuis le 1er décembre à 3,546 pour cent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *