Le dollar canadien s’approche de son plus bas niveau en huit jours alors que les investisseurs envisagent un atterrissage en douceur aux États-Unis

Le dollar canadien CADUSD s’est renforcé par rapport à son homologue américain jeudi, se remettant d’un plus bas de huit jours, alors que les signes d’un atterrissage en douceur de l’économie américaine ont renforcé la confiance des investisseurs.

Le huard s’échangeait en hausse de 0,2 % à 1,35 par rapport au billet vert, ou 74,07 cents américains. C’est la seule devise du Groupe des Dix à afficher des gains par rapport au dollar américain.

« Les marchés sont dans un environnement de risque… qui profite toujours aux devises liées aux matières premières », a déclaré Darren Richardson, directeur de l’exploitation chez Richardson International Currency Exchange Inc.

Le S&P 500, l’indice boursier américain de référence, se maintenait proche du record de clôture enregistré la veille après que des données ont montré que l’économie américaine avait connu une croissance plus rapide que prévu au quatrième trimestre et que les pressions inflationnistes s’étaient encore atténuées.

Le Canada envoie environ 75 % de ses exportations vers les États-Unis, y compris le pétrole.

Les contrats à terme sur le brut américain ont augmenté de 2,4% à 76,86 dollars le baril, soutenus par les données américaines et alors qu’une nouvelle attaque des forces houthistes contre des navires au large des côtes du Yémen a souligné le péril auquel est confronté le commerce sur une route de transit mondiale clé.

La monnaie canadienne a néanmoins touché son plus bas niveau intrajournalier depuis le 17 janvier, à 1,3534. La Banque du Canada a été mise sous pression mercredi par la crainte d’une aggravation du ralentissement de l’économie intérieure, la Banque du Canada ayant laissé son taux d’intérêt directeur inchangé à 5 %, son plus haut niveau depuis 22 ans, et déclaré qu’il était trop tôt pour discuter d’une réduction des taux.

Une estimation préliminaire publiée jeudi montrait une baisse des ventes du secteur manufacturier de 0,6% en décembre par rapport à novembre.

Les rendements des obligations du gouvernement canadien ont chuté sur l’ensemble de la courbe, suivant les mouvements des bons du Trésor américain.

Le bon à 2 ans a baissé de 3,5 points de base à 4,002%, tandis que l’écart entre lui et son équivalent américain s’est rétréci de 3,8 points de base à environ 30 points de base en faveur du titre américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *