Le producteur de pétrole ConocoPhillips dépasse ses estimations de bénéfices trimestriels grâce à une production plus élevée

Le producteur américain de pétrole et de gaz ConocoPhillips COP-N a dépassé jeudi les estimations de Wall Street pour son bénéfice du quatrième trimestre, aidé par une production plus élevée dans le bassin permien américain et une récente acquisition.

Les sociétés pétrolières américaines font état d’une production pétrolière plus élevée que prévu dans le principal bassin de schiste du pays, Chevron Corp ayant surpris les analystes la semaine dernière et Exxon Mobil augmentant également sa production américaine.

Les entreprises bénéficient de gains d’efficacité et d’une baisse de l’inflation dans les services et équipements.

Les heures de pompage de Conoco ont augmenté de plus de 10 % l’année dernière, car la société a surveillé les puits à distance, déplacé les équipes de forage plus rapidement entre les sites et utilisé la fracturation électrique, ont indiqué des responsables.

« Nous prévoyons encore une certaine croissance provenant du schiste américain », a déclaré le PDG Ryan Lance lors d’une conférence téléphonique avec les analystes, même si « plus modeste par rapport à la croissance de l’année dernière ».

Conoco a dévoilé son intention d’augmenter sa production mondiale cette année d’environ 6 pour cent, équilibrée entre les États-Unis et l’international, en visant environ 1,93 millions de barils par jour (b/j) de pétrole et de gaz.

L’année dernière, la société basée à Houston a acheté à TotalEnergies une participation supplémentaire de 50 % dans l’usine de Surmont au Canada, ce qui a augmenté sa production en 2023 à 1,82 million de b/j. Lance n’a pas exclu de nouvelles acquisitions.

Les actions ont augmenté d’environ 1 pour cent à 113,52 $ à midi.

Conoco a donné l’année dernière son feu vert à son projet de développement pétrolier Willow en Alaska, renforçant ainsi ses perspectives de croissance à long terme ainsi que ses projets de GNL avec QatarEnergy et Sempra.

La production du quatrième trimestre a augmenté de 8,2 pour cent à 1,9 million de b/j, dans la partie supérieure de ses prévisions précédentes. Cette augmentation a été favorisée par une augmentation de la production de schiste du Permien, à 750 000 b/j. 211 000 b/j supplémentaires provenaient des schistes d’Eagle Ford et 100 000 b/j du bassin de Bakken.

L’augmentation des volumes a compensé la baisse des prix, qui ont chuté de 18 pour cent pour atteindre une moyenne de 58,21 dollars le baril d’équivalent pétrole au cours du trimestre.

La société prévoit des dépenses d’investissement totales pour 2024 comprises entre 11,0 et 11,5 milliards de dollars, ce qui correspond aux dépenses de l’année dernière.

Elle s’attend à restituer au minimum 9 milliards de dollars aux actionnaires en 2024, contre 11 milliards de dollars l’année dernière.

Conoco a publié un bénéfice ajusté de 2,40 dollars par action au quatrième trimestre, dépassant de 31 cents l’estimation moyenne des analystes, selon les données du LSEG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *