Les actions de Netflix montent en flèche alors que les résultats trimestriels mettent en évidence la domination des « guerres du streaming »

Netflix NFLX-Q a grimpé de 11% mercredi alors que la croissance fulgurante du nombre d’abonnés a renforcé la confiance des investisseurs dans le fait que la société a gagné la guerre du streaming grâce à sa répression du partage de mots de passe et à une solide liste de contenus.

La société a annoncé mardi que 13,1 millions de personnes se sont inscrites à son service au quatrième trimestre, ce qui marque sa meilleure croissance depuis le début de la pandémie et dépasse largement les estimations de 8,97 millions d’abonnés.

Les actions du pionnier du streaming se négociaient à leur plus haut niveau depuis plus de deux ans. La société devrait augmenter sa valeur marchande de plus de 20 milliards de dollars si les gains réalisés lors des premières négociations se maintiennent.

« Netflix a déjà gagné la guerre du streaming et ce type de résultat/orientation solide, en particulier par rapport à ses pairs du streaming, est à quoi ressemble une victoire », a déclaré Jeffrey Wlodarczak, analyste chez Pivotal Research Group.

Wlodarczak a relevé son objectif de cours sur l’action à un sommet de Wall Street de 700 $. Dans l’ensemble, plus de la moitié des 44 analystes couvrant Netflix ont relevé leurs objectifs, portant la vision médiane à 554 dollars.

Les actions de la société bénéficient d’une prime par rapport à celles de leurs concurrents. Il s’échange à près de 30 fois ses bénéfices prévisionnels sur 12 mois, contre 20,41 pour Walt Disney Co, selon les données du LSEG.

Certains analystes estiment que cette valorisation pourrait être justifiée, car la recherche continue de rentabilité des autres sociétés de streaming les obligera à accorder davantage de licences à Netflix, ce qui pourrait aider Netflix à augmenter la croissance du nombre d’abonnés et le revenu moyen par utilisateur.

La société a souligné une forte demande pour des titres sous licence tels que « Young Sheldon » lors de son appel aux résultats mardi. Sa liste de spectacles au quatrième trimestre comprenait également la dernière saison de « The Crown » et le film de David Fincher « The Killer ».

La société prévoit de dépenser jusqu’à 17 milliards de dollars en contenu cette année, après que la double grève des acteurs et des scénaristes à Hollywood l’année dernière ait perturbé certaines productions.

Netflix augmente également ses paris sur la programmation en direct et a dévoilé mardi un accord de droits de plus de 5 milliards de dollars pour apporter « Raw » de World Wrestling Entertainment et d’autres programmes exclusivement à son service en janvier 2025.

« Le contenu original n’est pas bon marché, et certains hésiteraient devant le budget annuel de contenu de Netflix, mais c’est cet investissement qui maintient le cadre doré de Netflix », a déclaré Sophie Lund-Yates, analyste principale des actions chez Hargreaves Lansdown.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *