Les principaux mineurs s’engagent à ne pas mener d’activités liées à l’exploration sur les sites du patrimoine mondial

Le Conseil international des mines et métaux (CIMM) a déclaré mercredi que ses membres resteraient à l’écart des activités liées à l’exploration sur les sites du patrimoine mondial et se concentreraient sur l’assurance d’une absence de perte nette de biodiversité sur les sites miniers.

Lors du Forum économique mondial de Davos, de grandes sociétés minières, dont Freeport-McMoRan, Teck et Newmont, se sont engagées à prendre des mesures urgentes pour soutenir un « avenir respectueux de la nature » d’ici 2030.

Les membres du CIMM, qui représentent environ 30 % du marché mondial des métaux, ont déclaré que répondre à la demande de matériaux essentiels au développement durable ne devrait pas se faire au détriment de la nature.

« De plus, nous nous sommes engagés à prendre des mesures dans nos chaînes de valeur, nos paysages et les systèmes plus larges dans lesquels nous opérons afin que l’impact total de nos actions contribue à un avenir positif pour la nature », a déclaré Rohitesh Dhawan, PDG de l’ICMM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *