Les prix du pétrole confortent les prévisions de demande mondiale plus élevée et la baisse des stocks de brut américain

Les prix du pétrole se sont stabilisés à la hausse jeudi après que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) s’est jointe au groupe de producteurs OPEP pour prévoir une forte croissance de la demande mondiale de pétrole et que le froid hivernal a perturbé la production de brut américain tandis que le gouvernement a annoncé une forte réduction hebdomadaire des stocks de brut.

Les négociants en pétrole s’inquiètent également des risques géopolitiques au Moyen-Orient. Le Pakistan a mené des frappes en Iran, ciblant des militants séparatistes baloutches, a annoncé le ministère des Affaires étrangères du pays, deux jours après les frappes iraniennes sur le territoire pakistanais.

Les contrats à terme sur le brut Brent ont augmenté de 1,22 $, ou 1,6 %, à 79,10 $ le baril, tandis que les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate ont augmenté de 1,52 $, ou 2 %, à 74,08 $.

L’Energy Information Administration des États-Unis a annoncé une diminution plus importante que prévu des stocks de brut, soit 2,5 millions de barils, au cours de la semaine terminée le 12 janvier.

« La crainte d’une nouvelle augmentation importante des stocks totaux ne s’est pas matérialisée, soutenant modestement les prix », a déclaré Giovanni Staunovo, analyste chez UBS.

Le rapport mensuel de l’AIE indique qu’elle s’attend à ce que la demande de pétrole augmente de 1,24 million de barils par jour (b/j) en 2024, soit 180 000 b/j de plus que sa prévision précédente.

Mercredi, l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) a annoncé qu’elle s’attend à une croissance de la demande de 2,25 millions de b/j cette année, soit un chiffre inchangé par rapport à ses prévisions de décembre. Le groupe de producteurs a également déclaré que la demande de pétrole devrait augmenter de 1,85 million de b/j en 2025 pour atteindre 106,21 millions de b/j.

Le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol, a déclaré au Reuters Global Markets Forum qu’il s’attend à ce que les marchés pétroliers soient « confortables et équilibrés » cette année malgré les tensions au Moyen-Orient, l’augmentation de l’offre et le ralentissement de la croissance de la demande.

Aux États-Unis, environ 40 % de la production pétrolière du Dakota du Nord est restée fermée en raison du froid extrême et de difficultés opérationnelles, a déclaré mercredi l’autorité des oléoducs du principal État producteur de pétrole.

La semaine dernière, les États-Unis ont produit un nouveau record de 13,3 millions de barils par jour de pétrole brut, selon les données de l’EIA.

Les échanges fluctuants du pétrole ces derniers jours renforcent l’idée selon laquelle les investisseurs ignorent les craintes que les pétroliers soient menacés par des attaques en mer Rouge, a déclaré Ehsan Khoman, analyste à la banque MUFG.

Les pétroliers qui s’étaient détournés de la mer Rouge ont fait demi-tour et ont traversé le détroit de Bab al-Mandab, selon les données de suivi des navires, même si les tensions dans la région ont continué à perturber le transport et le commerce mondiaux.

« Les troubles au Moyen-Orient ont fait augmenter considérablement les tarifs de fret et d’assurance, mais n’ont pas encore affecté l’offre mondiale totale de pétrole, si ce n’est le retard des expéditions vers l’Europe et d’autres régions », a déclaré Jim Ritterbusch, président de Ritterbusch and Associates LLC à Galena, dans l’Illinois. .

Les attaques menées par des militants Houthis basés au Yémen contre des navires dans la mer Rouge ont contraint de nombreuses entreprises à détourner leurs cargaisons vers l’Afrique, augmentant ainsi les temps et les coûts de voyage. Les États-Unis ont mené mercredi une nouvelle série de frappes contre des cibles houthistes au Yémen en représailles aux attaques contre les navires.

Les Houthis alignés sur l’Iran ont déclaré qu’ils agissaient en solidarité avec les Palestiniens pendant la guerre israélienne à Gaza.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *