Manuvie revient sur son intention de donner à Loblaws le droit exclusif d’exécuter les ordonnances de certains membres de régimes d’assurance médicaments

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Des clients quittant le magasin Shoppers Drug Mart de la rue Yonge, près de l’avenue St.Clair, sont photographiés le 17 mars 2020.Fred Lum/le Globe and Mail

Le plus grand assureur du Canada, Manulife Financial Corp., a annulé sa décision d’accorder aux pharmacies de Loblaw Cos. Ltd. le droit exclusif d’exécuter les ordonnances de certains médicaments spécialisés pour les maladies chroniques.

L’assureur a annoncé lundi que les participants au régime de Manuvie qui prennent des médicaments spécialisés pourront désormais exécuter leurs ordonnances dans la pharmacie de leur choix.

Manuvie a annoncé le mois dernier qu’à compter du 22 janvier, tous les médicaments spécialisés seraient « principalement » fournis par Shoppers Drug Mart et d’autres pharmacies appartenant à Loblaw. Connu sous le nom de réseaux de pharmacies privilégiés (RPP), Manuvie a deux ententes préexistantes. La nouvelle d’un accord exclusif avec Shoppers a suscité des inquiétudes en matière de concurrence et des commentaires négatifs de la part de certains clients qui avaient déjà accès à des médicaments spécialisés par l’intermédiaire de l’autre PPN de Manuvie, un fournisseur de soins de santé indépendant Bayshore HealthCare.

Le président et chef de la direction de Manuvie Canada, Naveed Irshad, a déclaré dans un communiqué que la société avait « écouté et répondu aux préoccupations » qu’elle avait « entendues au cours de la semaine dernière ».

« Même si ce changement n’affecte qu’un petit nombre de nos membres, il contribue à garantir que tous les Canadiens que nous soutenons ont le choix, l’accès et la flexibilité dans la gestion de leur santé », a déclaré M. Irshad. « Nous sommes fiers de nous associer à des milliers de pharmacies partout au pays et de contribuer à un système de santé canadien solide et sain.

Dans un communiqué publié sur le site Web de la société, Manuvie a déclaré que les changements seraient mis en œuvre « rapidement ».

« Comme nous l’avons toujours dit, notre objectif est de garantir aux patients un accès pratique aux soins, et nous croyons fermement au choix », a écrit la porte-parole de Loblaw, Catherine Thomas, dans un communiqué envoyé par courrier électronique lundi. « Nous sommes heureux qu’ils aient désormais décidé de promouvoir le choix des patients dans les PPN spécialisés. Les pharmacies Shoppers Drug Mart continueront de soutenir les patients, en offrant une approche holistique des soins aux Canadiens vivant avec certaines des maladies les plus complexes.

En réponse aux inquiétudes de la semaine dernière, Loblaw avait insisté sur le fait que l’accord ne restreignait pas les options offertes aux personnes qui exécutaient certaines ordonnances, soulignant que l’assurance médicaments spécialisés de Manuvie fonctionnait par le passé via un réseau différent et que les petites pharmacies indépendantes n’avaient pas servi ces personnes sous le réseau précédent.

Dans une déclaration envoyée par courriel la semaine dernière, la porte-parole de Loblaw, Catherine Thomas, a écrit que l’accord « ne supprimait pas l’accès (en fait, il l’augmentait) » et qu’il ajouterait la possibilité d’exécuter des ordonnances spécialisées dans des centaines de pharmacies appartenant à Loblaw, alors que auparavant, le réseau les fournissait principalement par courrier au domicile des gens.

« Notre objectif est de garantir aux patients un accès pratique aux soins, et nous croyons fermement au choix du patient », a écrit le président de Shoppers Drug Mart, Jeff Leger, dans un autre communiqué la semaine dernière.

L’expansion de ses activités de soins de santé constitue une stratégie clé pour Loblaw, qui a tenté d’offrir davantage de services de santé dans ses pharmacies. Shoppers a également ouvert des cliniques de soins de santé, dont 103 emplacements en Alberta. L’entreprise prévoit ouvrir près de 150 nouvelles cliniques de soins pharmaceutiques, écrit M. Léger dans le communiqué.

La capacité de Shoppers Drug Mart à offrir des « soins améliorés aux patients » a été prise en compte dans les discussions avec Manuvie, selon les déclarations de Loblaw la semaine dernière.

L’accord avec Manuvie aurait permis à Shoppers de distribuer environ 260 médicaments dans le cadre du programme de soins de médicaments spécialisés de la compagnie d’assurance, notamment des traitements contre la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn et la sclérose en plaques.

Manuvie affirme que le nombre de clients du programme de soins de médicaments spécialisés représente « moins de un pour cent » du nombre total de participants à son régime.

« Dans le reste de nos activités, nous avons toujours offert aux Canadiens la possibilité de choisir leur pharmacie », a ajouté Manuvie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *