Obtenir ou renouveler votre prêt hypothécaire en 2024 ? Quatre stratégies de taux d’intérêt à considérer

L’incertitude concernant les taux d’intérêt continuera d’être un fléau pour les acheteurs et les propriétaires renouvelant leur prêt hypothécaire en 2024, mais les stratégies de couverture des taux peuvent aider les emprunteurs à limiter ce risque, selon les experts.

Au cours des deux dernières années, l’incertitude régnait quant à la rapidité et à l’ampleur de la hausse des coûts d’emprunt. La Banque du Canada a rapidement augmenté son taux d’intérêt directeur – qui a augmenté de 4,75 points de pourcentage entre mars 2022 et juillet 2023 – dans le but de décourager les dépenses des consommateurs et des entreprises et de freiner l’inflation.

Aujourd’hui, avec le ralentissement de l’économie et l’atténuation des pressions sur les prix, la question est de savoir exactement quelle trajectoire suivront les taux d’intérêt lors de leur baisse.

Premièrement, il y a la question de savoir quand la banque centrale du Canada commencera à abaisser son taux directeur, ce qui affectera directement les taux hypothécaires variables. Les économistes ne voient généralement pas les réductions commencer avant juin ou dans la seconde moitié de l’année. Le marché obligataire, en revanche, s’attendait jusqu’à récemment à ce que les réductions commencent dès avril, bien que les traders aient considérablement révisé ces probabilités la semaine dernière après une série de publications de données pointant vers des pressions inflationnistes persistantes au Canada et aux États-Unis.

Ce que les négociants en obligations pensent que la Banque du Canada fera est la deuxième source d’incertitude pour quiconque a besoin d’un nouveau prêt hypothécaire. Ces convictions affectent les rendements obligataires, qui, à leur tour, ont un impact sur les coûts d’emprunt des prêteurs et sur ce qu’ils facturent aux emprunteurs sur les nouveaux prêts hypothécaires à taux fixe.

Même si les rendements obligataires ont suivi une tendance à la baisse en prévision des réductions de la Banque du Canada, cela se produit sous la forme d’une ligne descendante « en zigzag », a déclaré Robert McLister, analyste hypothécaire. Cela reflète le fait que les traders d’obligations ajustent continuellement leurs attentes et signifie que les taux fixes pourraient connaître un certain nombre de petites augmentations de courte durée, même si les taux d’intérêt baissent globalement. Ces difficultés temporaires pourraient s’avérer coûteuses pour les emprunteurs qui contractent un prêt hypothécaire à taux fixe au mauvais moment.

Alors, comment les acheteurs et les propriétaires de maison peuvent-ils couvrir leur risque de taux d’intérêt ?

Voici quatre stratégies citées par les experts en prêts hypothécaires.

Utiliser plusieurs retenues de taux

Avec une pré-approbation hypothécaire, les prêteurs garantissent un taux fixe donné sur un nouveau prêt hypothécaire pendant 120 jours maximum. Obtenir un maintien anticipé des taux vous protège contre toute augmentation temporaire qui pourrait survenir avant la signature de votre nouveau prêt hypothécaire, a déclaré James Laird, co-directeur général du site de comparaison de produits financiers Ratehub.ca et président du prêteur hypothécaire CanWise.

Mieux encore, si les taux diminuent avant votre date de renouvellement, il n’y a aucun engagement à respecter le taux retenu, a ajouté M. Laird. Au lieu de cela, vous pouvez demander une autre retenue sur ces taux inférieurs. Les emprunteurs peuvent avoir plusieurs titres auprès de différents prêteurs, a-t-il déclaré.

« Il n’y a vraiment aucun risque de baisse à maintenir les taux pour soi tôt et souvent », a déclaré M. Laird.

Allez variable

Opter pour un prêt hypothécaire à taux variable élimine le risque de vous retrouver avec un taux hypothécaire élevé à mesure que les coûts d’emprunt diminuent, mais vous serez confronté à l’incertitude quant à la durée pendant laquelle les taux resteront à des niveaux élevés.

Sans parler du fait que les prêts hypothécaires à taux variable sont actuellement généralement plus élevés que ce que les prêteurs facturent pour les prêts à taux fixe. Cette semaine, par exemple, le taux variable le plus bas disponible au niveau national sur les prêts qui ne nécessitent pas d’assurance contre le défaut est de 6,55 pour cent, contre 5,34 pour cent pour un taux fixe sur cinq ans, selon MortgageLogic.news, un bulletin industriel publié par M. McLister.

Enfin, il existe également un risque que les taux augmentent encore. M. McLister souligne une estimation faite début décembre par l’économiste de Harvard, Jason Furman, selon laquelle il y aurait alors eu un changement de 25 pour cent selon lequel l’inflation se rallumerait aux États-Unis. Une réaccélération considérable de la croissance des prix à la consommation en Amérique du Nord entraînerait de nouvelles hausses aux États-Unis. et le Canada, a prévenu M. McLister.

Passer à la variable est logique « en supposant que vous puissiez gérer le risque de vous tromper », a-t-il déclaré.

Choisissez un taux fixe à court terme

Si vous avez besoin d’un nouveau prêt hypothécaire maintenant mais pensez que les taux baisseront dans un avenir proche, vous pouvez également vous engager sur un taux fixe d’un an, a déclaré M. McLister.

Ces taux sont actuellement nettement plus élevés que ceux des prêts hypothécaires d’une durée de cinq ans. Mais si les taux baissent au cours de l’année, « alors payer plus pour un taux fixe d’un an est mathématiquement plus efficace que de s’enfermer dans un taux fixe de cinq ans », a-t-il ajouté.

Optez pour l’hybride

Une autre option consiste à choisir un prêt hypothécaire hybride, ou ce que M. McLister appelle la « diversification des taux ». Cela vous permet de diviser votre prêt en deux ou plusieurs portions liées à des taux variables et fixes.

La part à taux variable permet de profiter de coûts d’emprunt moins élevés en cas de baisse des taux. La partie à taux fixe limite votre risque si les taux évoluent dans la direction opposée.

Êtes-vous un jeune Canadien qui a l’argent en tête? Pour vous préparer au succès et éviter des erreurs coûteuses, écoutez notre podcast primé sur les tests de stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *