Ottawa abandonne les contrôles sur les exportations d’armes vers la Turquie, y compris la technologie des drones

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Deux soldats dans un complexe militaire arménien posent avec une aile d’un drone Bayraktar TB2 de fabrication turque abattu et l’équipement de ciblage de frappe aérienne L3 Harris Wescam de fabrication canadienne. L’Arménie affirme que toutes les pièces se trouvaient sur un drone capturé lors du conflit du Haut-Karabakh. Un soldat tient la Une du journal Hayastani Hanrapetutiun du 29 octobre 2020.Neil Hauer/Le Globe and Mail

Ottawa a déclaré lundi qu’il avait abandonné les contrôles sur les exportations d’armes vers la Turquie, y compris la technologie optique des drones, selon un avis publié en ligne, affirmant qu’il examinerait désormais toutes les exportations au cas par cas.

Le gouvernement fédéral a suspendu les ventes de technologies de drones à la Turquie, membre de l’OTAN, en 2020 après avoir conclu que ses équipements optiques attachés à des drones de fabrication turque avaient été utilisés par l’Azerbaïdjan alors qu’il combattait les forces de souche arménienne au Haut-Karabakh, une enclave que Bakou a depuis reprise.

Ottawa avait lié la résolution du gel des exportations à l’accueil par la Turquie de la Suède au sein de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), ce qu’il a fait la semaine dernière.

Le Canada va reprendre ses exportations d’équipement de ciblage de frappe aérienne vers la Turquie, selon un rapport

L’annonce de lundi confirme une exclusivité Reuters publiée la semaine dernière.

Dans le cadre de l’accord de redémarrage des exportations, la Turquie indiquera clairement si les articles seront réexportés ou transférés vers un pays non membre de l’OTAN, à l’exception de l’Ukraine, et sous quelle forme l’article sera réexporté, indique le communiqué.

Ottawa examinera chaque exportation au cas par cas et a déclaré qu’il pouvait annuler les permis à tout moment en cas d’utilisation abusive, indique le communiqué.

Le processus de notification, qui est standard dans le commerce international des armes, couvre les capteurs Wescam utilisés dans les drones turcs Bayraktar TB2 et d’autres biens à double usage et exportations liées aux armes.

« Le Comité national arménien du Canada (ANCC) condamne la récente décision du gouvernement du Canada de lever son embargo sur les armes de longue date contre la Turquie », a déclaré le groupe dans un communiqué en ligne.

« Cette décision a soulevé des inquiétudes alarmantes au sein de la communauté arméno-canadienne, car elle compromet l’engagement du Canada envers les droits de la personne, la sécurité internationale et la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *