Vidéo : Ottawa « extrêmement déçu » par les licenciements de Bell et leur impact sur l’actualité

La ministre du Patrimoine, Pascale St-Onge, a accusé le 8 février Bell Média d’avoir rompu sa promesse d’investir dans les nouvelles locales après que l’entreprise ait obtenu un allègement réglementaire annuel de plus de 40 millions de dollars en raison de modifications apportées aux droits de licence. C’est le même montant que la société affirme que sa division d’information, qui comprend CTV News et BNN Bloomberg, perd chaque année. Elle annonce qu’elle supprimera 4 800 emplois, même si sa société mère continue de gagner de l’argent.

La Presse Canadienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *