Alaska Airlines reprend le vol du Boeing 737 MAX 9 après inspections

Alaska Airlines a annoncé vendredi avoir terminé les inspections du premier groupe de ses Boeing 737 MAX 9, autorisant le transporteur à remettre le MAX 9 en service après une éruption dans la cabine en vol au début du mois.

Le transporteur a repris certaines opérations du MAX 9 vendredi après-midi, à commencer par le vol 1146 de Seattle à San Diego.

L’Alaska a déclaré avoir commencé les inspections de ses premiers MAX 9 mercredi soir, après que la Federal Aviation Administration a approuvé les critères d’inspection.

« Nous espérons que les inspections de notre 737-9 MAX seront terminées d’ici la fin de la semaine prochaine, ce qui nous permettra d’exploiter l’intégralité de notre programme de vols », a déclaré la compagnie aérienne, ajoutant que les inspections duraient environ 12 heures par avion.

Après l’atterrissage du vol d’Alaska Airlines, le président de Boeing Commercial Airlines, Stan Deal, a publié une lettre aux employés déclarant que l’équipe avait « travaillé avec diligence » pour créer des critères d’inspection qui permettraient à l’avion d’être remis en service, et Boeing est désormais dans le processus d’évaluation de « centaines » d’idées soumises par les employés pour améliorer la qualité.

« Notre objectif à long terme est d’améliorer notre qualité afin que nous puissions regagner la confiance de nos clients, de notre régulateur et du public voyageur », a-t-il déclaré. « Nous sommes responsables de ces problèmes et nous les réglerons.

Un avion à réaction de Copa Airlines est devenu le premier MAX 9 à reprendre du service jeudi.

Alaska et United Airlines, les deux compagnies aériennes américaines qui exploitent des MAX 9, ont annulé des milliers de vols ce mois-ci depuis l’immobilisation au sol, le 6 janvier, de 171 MAX 9.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *