Le Kremlin dément les informations selon lesquelles Poutine tendrait la main aux États-Unis et pourrait abandonner ses principales exigences envers l’Ukraine

Le Kremlin a démenti vendredi un rapport de Bloomberg selon lequel le président Vladimir Poutine « tâtait » les États-Unis en vue d’éventuelles négociations sur la fin de la guerre en Ukraine et pourrait envisager d’abandonner ses principales exigences concernant le statut sécuritaire de l’Ukraine.

Le rapport de Bloomberg indique que M. Poutine « tâtait le terrain » pour savoir si Washington était prêt à s’engager dans des négociations et avait contacté les États-Unis par des canaux indirects.

Il cite deux personnes proches du Kremlin qui affirment que M. Poutine « pourrait être prêt à envisager d’abandonner l’insistance sur le statut neutre de l’Ukraine et même, en fin de compte, d’abandonner son opposition à une éventuelle adhésion à l’OTAN – dont la menace a été une justification centrale de l’invasion russe ». .»

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a été interrogé par les journalistes sur cette histoire et notamment sur la question de savoir si Moscou était réellement prêt à renoncer à ses exigences en matière de neutralité et de l’OTAN.

« Non, c’est un faux rapport. Cela ne correspond absolument pas à la réalité », a déclaré M. Peskov.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *