Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, admis aux soins intensifs pour un problème de vessie, selon l’hôpital

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, participe à une conférence de presse au Pentagone, à Washington, le 1er février.ANDREW CABALLERO-REYNOLDS/Getty Images

Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin a été admis dimanche dans une unité de soins intensifs à Washington pour le traitement de « symptômes suggérant un problème de vessie émergent », ont indiqué des responsables du centre médical militaire Walter Reed.

Austin, 70 ans, a ensuite transféré les fonctions de son bureau à la secrétaire adjointe à la Défense Kathleen Hicks, a déclaré le secrétaire de presse du Pentagone, le général Pat Ryder, dans un communiqué.

Les législateurs républicains et démocrates ont critiqué Austin le mois dernier pour avoir omis de divulguer un diagnostic de cancer et les hospitalisations ultérieures en décembre et janvier, y compris au président Joe Biden. Certains républicains éminents, dont l’ancien président Donald Trump, ont demandé qu’Austin soit démis de ses fonctions.

L’incident a été embarrassant pour Biden et Austin s’est excusé lors d’un point de presse télévisé. Il doit témoigner devant le Congrès le 29 février sur la situation.

Biden, un démocrate, a déclaré qu’il avait confiance en Austin malgré ce que le président a reconnu comme une erreur de jugement.

En annonçant le voyage du secrétaire à l’hôpital et en décidant rapidement de transférer ses fonctions à un adjoint, le Pentagone semblait déterminé à éviter une répétition du tumulte politique du mois dernier.

On ne sait pas combien de temps Austin restera hospitalisé, ont déclaré dimanche les responsables de l’hôpital dans un communiqué.

Le pronostic du cancer d’Austin reste excellent et le problème de la vessie ne devrait pas modifier son rétablissement complet, ont ajouté les responsables.

Austin, un général quatre étoiles à la retraite qui a dirigé les forces en Irak et est le premier secrétaire noir à la Défense des États-Unis, était toujours à l’hôpital le mois dernier alors que les forces américaines lançaient une frappe de représailles contre un chef de milice soutenu par l’Iran à Bagdad.

Il y a maintenant trois enquêtes différentes sur le comportement d’Austin, dont une menée par le bureau de l’Inspecteur général du Pentagone, une agence de surveillance qui surveille le gaspillage, la fraude et les abus militaires. Le président républicain du House Armed Services Committee, Mike Rogers, a appelé Austin à témoigner.

Austin doit se rendre à Bruxelles pour une réunion mercredi du Groupe de contact sur la défense en Ukraine. Il n’était pas clair si son hospitalisation affecterait ces projets de voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *