Les incendies de forêt au Chili font au moins 46 morts et le bilan risque de continuer à augmenter

Ouvrez cette photo dans la galerie :

La région de Valparaoso et Viña del Mar, dans le centre du Chili, s’est réveillée samedi avec un couvre-feu partiel pour permettre la circulation des évacués et le transfert du matériel d’urgence au milieu d’une série d’incendies sans précédent, ont rapporté les autorités.JAVIER TORRES/Getty Images

Les incendies de forêt qui font rage dans le centre du Chili ont tué au moins 46 personnes, a déclaré samedi le président Gabriel Boric, avertissant que le nombre de morts risquait de continuer à augmenter.

De la fumée noire s’est élevée dans le ciel au-dessus de nombreuses parties de la région de Valparaiso, qui abrite près d’un million d’habitants dans le centre du Chili, tandis que les pompiers utilisant des hélicoptères et des camions s’efforçaient d’éteindre les flammes.

Les zones autour de la ville touristique côtière de Vina del Mar ont été parmi les plus durement touchées et les équipes de secours ont eu du mal à atteindre toutes les zones touchées, ont annoncé samedi les autorités chiliennes.

Le président Boric, faisant le point sur la situation à la nation, a déclaré que 40 personnes avaient été tuées dans les incendies et que six autres étaient mortes des suites de brûlures dans les hôpitaux.

« Etant donné les conditions de la tragédie, le nombre de victimes va certainement augmenter dans les prochaines heures », a déclaré Boric.

« La situation est vraiment très difficile. »

À partir de 2023 : L’été, le soleil est devenu rouge

Il y a eu 92 incendies actifs dans tout le pays, laissant plus de 43 000 hectares touchés par l’incident, a déclaré plus tôt dans la journée la ministre de l’Intérieur, Carolina Toha, faisant état de 19 morts.

Les incendies de forêt ne sont pas rares au Chili pendant les mois d’été et l’année dernière, à la suite d’une vague de chaleur record, quelque 27 personnes sont mortes et plus de 400 000 hectares ont été touchés.

« La superficie touchée par les incendies aujourd’hui est beaucoup plus petite que l’année dernière (mais) à l’heure actuelle, le nombre d’hectares touchés se multiplie très rapidement », a déclaré la ministre de l’Intérieur, Carolina Toha.

Entre vendredi et samedi, les hectares touchés par les incendies de forêt sont passés de 30 000 à 43 000.

Toha a déclaré que la plus grande préoccupation des autorités était que certains des incendies actifs se développaient très près des zones urbaines « avec un potentiel très élevé d’affecter les personnes, les maisons et les installations ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *