L’Indonésie évacue environ 6 500 personnes sur l’île de Flores après qu’un volcan a craché des nuages ​​de cendres

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Le mont Lewotobi Laki-Laki crache des matériaux volcaniques de son cratère lors d’une éruption à l’est de Flores, en Indonésie, le 14 janvier.André Kriting/Associated Press

L’Indonésie a évacué environ 6 500 personnes sur l’île de Flores après que le volcan Lewotobi Laki-laki a craché d’épais nuages ​​de cendres brunâtres ces derniers jours, ont annoncé lundi les autorités.

Aucune victime ni dégât majeur n’ont été signalés jusqu’à présent.

Les éruptions dans la province de Nusa Tenggara Est font partie des déversements de gaz chauds devenus plus fréquents ces derniers jours. La montagne de 1 584 mètres (5 197 pieds) est l’un des « volcans jumeaux » – le Lewotobi Laki-laki et le Lewotobi Perempuan – du district de Flores Timur.

Le volcan est entré en éruption 40 fois depuis dimanche, avec des colonnes de nuages ​​chauds s’élevant de 500 à 1 500 mètres (1 600 à 4 900 pieds) dans les airs.

Les habitants des villages voisins ont été accueillis par des proches ou amenés vers des centres d’évacuation alors que les autorités ont élevé le statut d’alerte du volcan au plus haut niveau mardi dernier.

Les autorités exhortent la communauté locale, ainsi que les visiteurs et les touristes, à rester à l’écart d’un rayon de 4 kilomètres autour de la zone d’éruption et à être conscients du potentiel de lave froide déferlant dans les rivières en amont du pic en cas de pluie intense.

Lewotobi Laki-laki est l’un des 120 volcans actifs d’Indonésie, un archipel de 270 millions d’habitants. Le pays est sujet aux tremblements de terre et à l’activité volcanique car il se situe le long de la « Ceinture de feu », une série de lignes de failles sismiques en forme de fer à cheval autour de l’océan Pacifique.

Pendant ce temps, sur l’île de Sumatra, le mont Marapi, en Indonésie, est de nouveau entré en éruption dimanche, pour la deuxième fois depuis décembre, crachant de la fumée et des cendres dans les airs, mais aucune victime n’a été signalée. Au moins 100 habitants y ont été évacués depuis vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *