L’Ukraine affirme que des responsables corrompus ont volé 40 millions de dollars destinés à acheter des armes pour la guerre contre la Russie

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Un militaire ukrainien de la 3e brigade d’assaut tire un mortier de 122 mm vers des positions russes sur la ligne de front, près de Bakhmut, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le 2 juillet 2023.Alex Babenko/Associated Press

Les employés d’une entreprise d’armement ukrainienne ont conspiré avec des responsables du ministère de la Défense pour détourner près de 40 millions de dollars destinés à l’achat de 100 000 obus de mortier pour la guerre avec la Russie, ont rapporté les services de sécurité ukrainiens.

Le SBU a annoncé samedi soir que cinq personnes avaient été inculpées, dont une arrêtée alors qu’elle tentait de traverser la frontière ukrainienne. S’ils sont reconnus coupables, ils risquent jusqu’à 12 ans de prison.

L’enquête intervient alors que Kiev tente de réprimer la corruption dans le but d’accélérer son adhésion à l’Union européenne et à l’OTAN. Les responsables des deux blocs ont exigé de vastes réformes anti-corruption avant que Kiev puisse les rejoindre.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a été élu sur la base d’un programme anti-corruption en 2019, bien avant l’invasion à grande échelle de l’Ukraine par la Russie en février 2022. Le président et ses collaborateurs ont décrit les récents limogeages de hauts responsables, notamment celui d’Ivan Bakanov, ancien chef de la Sûreté de l’État, en juillet 2022, comme preuve de leurs efforts dans la lutte contre la corruption.

Les responsables de la sécurité affirment que l’enquête en cours remonte à août 2022, lorsque les autorités ont signé un contrat pour des obus d’artillerie d’une valeur de 1,5 milliard de hryvnyas (39,6 millions de dollars) avec la société d’armement Lviv Arsenal.

Après avoir reçu le paiement, les employés de l’entreprise étaient censés transférer les fonds à une entreprise enregistrée à l’étranger, qui livrerait ensuite les munitions en Ukraine.

Cependant, les marchandises n’ont jamais été livrées et l’argent a été envoyé sur différents comptes en Ukraine et dans les Balkans, ont indiqué les enquêteurs. Le procureur général ukrainien a déclaré que les fonds ont depuis été saisis et seront reversés au budget de la défense du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *