Toyota bZ4X et Subaru Solterra

Résumé : Toyota et Subaru ont dévoilé leurs premiers véhicules multisegments entièrement électriques, respectivement le bZ4X et le Solterra. Bien qu’elles partagent une plateforme, ces voitures co-développées conservent l’identité unique des deux marques. Le Solterra, lancé peu de temps après le bZ4X, est doté du système AWS X-Mode signature de Subaru. Les deux véhicules disposent d’intérieurs spacieux, offrant un espace de chargement généreux. Le bZ4X a une apparence de voiture électrique plus conventionnelle, tandis que le Solterra s’écarte de la norme avec une calandre traditionnelle à des fins esthétiques. Les deux véhicules sont alimentés par une batterie de 71 kWh qui offre une autonomie d’environ 465 à 505 kilomètres. Le Solterra offre une meilleure accélération et une meilleure garde au sol, répondant à la réputation de Subaru en matière de capacités hors route. Les véhicules offrent une puissance efficace et des fonctionnalités de sécurité avancées. En termes de prix, le Solterra est disponible en deux modèles AWD, aux prix de 51 495 € et 56 495 €, tandis que le bZ4X démarre à 50 075 € pour la variante 2WD. Le choix entre les deux dépend des préférences individuelles, de la fidélité à la marque, des prix, des besoins et des spécifications. Malgré leur gamme de prix plus élevée, ces multisegments électriques offrent des options intéressantes sur le marché des véhicules électriques.

Titre : Toyota bZ4X et Subaru Solterra dévoilés : une nouvelle ère de multisegments électriques commence

Toyota et Subaru sont entrés dans une nouvelle ère dans l’industrie automobile avec l’introduction de leurs premiers véhicules multisegments entièrement électriques, respectivement le bZ4X et le Solterra. Il est révolu le temps où les voitures co-développées échangeaient simplement des badges et des plates-formes partagées. Ces modèles mettent en valeur les identités uniques des deux marques tout en s’inscrivant dans la transition vers la mobilité électrique.

Le Solterra, lancé peu de temps après le bZ4X, est doté du système AWS X-Mode de Subaru, une caractéristique distincte et unique à la marque. Ce système améliore les capacités hors route du véhicule, ce qui en fait un choix idéal pour ceux qui recherchent l’aventure au-delà des limites de la ville. Parallèlement, le bZ4X s’aligne sur la réputation de Toyota en matière d’excellente technologie hybride, la marque faisant désormais de grands progrès sur le marché des véhicules électriques (VE).

Visuellement, la bZ4X adhère aux attentes conventionnelles d’une voiture électrique, tandis que la Solterra défie ces normes en intégrant une calandre traditionnelle à des fins esthétiques. Ses passages de roues noirs ajoutent non seulement une touche d’unicité, mais remplissent également des fonctions fonctionnelles en protégeant les panneaux de carrosserie.

À l’intérieur de l’habitacle, les deux véhicules offrent un environnement spacieux avec un grand espace de chargement. La comparaison des intérieurs confirme le caractère co-développé de ces modèles, avec des différences subtiles qu’il faut remarquer avec attention. Le groupe motopropulseur se compose d’une batterie de 71 kWh associée à un moteur électrique. Le Solterra, ayant plus de performances, utilise plus de puissance de la batterie pour accueillir son deuxième moteur électrique, ce qui donne une autonomie d’environ 465 kilomètres. En revanche, le bZ4X offre une autonomie légèrement supérieure de 505 kilomètres.

Les deux modèles partagent des expériences de conduite dynamiques, avec une puissance raffinée et un fonctionnement silencieux. Même si Subaru revendique une configuration de suspension plus rigide et plus sportive, une comparaison directe sur route est nécessaire pour apprécier pleinement les différences. Les caractéristiques de sécurité sont également remarquables, avec des systèmes innovants tels que le freinage automatique arrière qui améliorent la tranquillité d’esprit lors des manœuvres dans des espaces restreints.

Le prix du Solterra commence à 51 495 € pour le modèle Limited et à 56 495 € pour la variante Touring, tous deux proposant une transmission intégrale. Le bZ4X est quant à lui disponible en configuration 2 roues motrices, à partir de 50 075 €. Les choix des consommateurs se résument à la fidélité, au prix, aux besoins et aux spécifications. Si les capacités tout-terrain sont une priorité, l’héritage de finesse 4WD du Solterra en fait un choix attrayant. À l’inverse, le vaste réseau de concessionnaires Toyota et sa familiarité en font une option attrayante pour ceux qui recherchent un crossover électrique à 2 roues motrices.

En conclusion, avec le bZ4X et le Solterra, Toyota et Subaru se lancent sur le marché des véhicules électriques avec des offres captivantes. Même s’ils ont pu être des retardataires dans la fête électrique, ces modèles démontrent que l’attente en valait la peine. Alors que l’industrie automobile adopte la mobilité durable, ces véhicules annoncent une nouvelle ère de multisegments électriques, séduisant les clients grâce à leurs caractéristiques distinctives, leurs performances efficaces et leurs technologies de sécurité avancées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *