Trump n’est pas à l’abri de poursuites dans son affaire d’ingérence électorale de 2020, selon la cour d’appel américaine

Une commission d’appel fédérale a statué que Donald Trump pouvait être jugé pour des accusations selon lesquelles il aurait comploté pour annuler les résultats des élections de 2020, rejetant les affirmations de l’ancien président selon lesquelles il était à l’abri de poursuites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *