Un allié de Trump abandonne son projet de le déclarer candidat présumé à la présidentielle

Une résolution présentée jeudi au Comité national républicain visant à déclarer Donald Trump candidat présumé du parti à la présidentielle a été brusquement retirée quelques heures plus tard après les objections de Trump.

Le RNC, qui supervise les élections républicaines, devait examiner la semaine prochaine la proposition visant à déclarer l’ancien président Trump le candidat présumé du parti à la Maison Blanche alors que la pression monte sur sa dernière rivale, Nikki Haley, pour qu’elle abandonne.

L’allié de Trump, David Bossie, a fait circuler un projet de résolution parmi les autres membres du comité du RNC qui aurait pu être voté la semaine prochaine lors de la réunion d’hiver du groupe à Las Vegas.

Cependant, lorsque la nouvelle est tombée, Trump s’y est opposé. Dans un message sur sa plateforme Truth Social, Trump a déclaré qu’il voulait devenir le candidat à la Maison Blanche « à l’ancienne… par les urnes ».

Bossie a retiré la résolution peu de temps après, selon une personne familière avec le processus RNC.

Bossie n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Certains membres du RNC s’étaient plaints du fait que déclarer Trump comme candidat présumé après seulement deux élections était autoritaire et injuste envers Haley, sa dernière rivale survivante pour l’investiture du parti.

Trump et ses alliés ont lancé une campagne de pression sur Haley, qui a refusé de se retirer de la course après avoir terminé deuxième lors de la course à l’investiture du parti dans le New Hampshire mardi.

Son refus de mettre fin à sa campagne a rendu Trump furieux, qui veut tourner son attention vers les élections générales et son adversaire démocrate, le président Joe Biden.

Trump a cependant déclaré que le RNC « ne devrait pas aller de l’avant avec ce plan », faisant référence à la résolution de Bossie.

Avant que Bossie ne retire sa résolution, Haley s’est montrée provocante.

« Qui se soucie de ce que dit le RNC ? Nous laisserons des millions d’électeurs républicains à travers le pays décider qui devrait être le candidat de notre parti, et non un groupe d’initiés de Washington », a déclaré sa campagne dans un communiqué.

Trump veut éliminer Haley de la course avant le prochain grand concours dans son État d’origine, la Caroline du Sud, le 24 février.

Mercredi soir, il a menacé les donateurs de Haley, déclarant que quiconque continuerait à financer sa campagne serait définitivement exclu de son orbite politique.

Deux donateurs de Haley ont déjà fermé le robinet, affirmant qu’ils ne voyaient aucun moyen pour elle de remporter l’investiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *