Un examen plus approfondi de l’achat et de la vente

Sinclair Inc. a récemment été témoin d’une importante transaction d’initié lorsque le vice-président principal et avocat général, David Gibber, a vendu des actions d’une valeur de 275 000 $ US. Cette vente représentait 36 ​​% de leur participation, ce qui fait sourciller. D’un autre côté, Mario Gabelli, un initié, a réalisé l’achat le plus important au cours des 12 derniers mois, achetant des actions d’une valeur de 757 000 $ US. Cela indique une confiance dans l’avenir de l’entreprise.

Les transactions d’initiés peuvent fournir des informations précieuses sur la valeur d’une action. Généralement, si les initiés achètent des actions à des prix supérieurs au prix actuel du marché, cela suggère qu’ils pensent que l’action est sous-évaluée. Au cours de l’année écoulée, les initiés de Sinclair ont acheté plus de 64 000 actions pour un total de 874 000 $ US, tout en vendant 40 000 actions d’une valeur de 531 000 $ US. Dans l’ensemble, les initiés ont acheté plus qu’ils n’ont vendu, ce qui est un signe positif.

Sinclair n’est pas la seule entreprise à procéder à des achats d’initiés. Si vous êtes intéressé par d’autres entreprises présentant un potentiel de croissance, consultez notre liste gratuite de ces entreprises.

En ce qui concerne la propriété des initiés, il apparaît que les initiés de Sinclair détiennent 42 % de la société, soit une valeur d’environ 350 millions de dollars d’actions. Ce niveau de propriété interne suggère que la direction a à l’esprit les meilleurs intérêts des actionnaires.

Même si les récentes transactions d’initiés sont encourageantes, il est important de prendre en compte d’autres facteurs avant d’investir. Il est sage d’être conscient des risques auxquels une entreprise peut être confrontée. Nous avons identifié six signes avant-coureurs que vous devriez considérer avant d’acheter des actions de Sinclair.

Veuillez noter que les informations fournies dans cet article sont basées sur des données historiques et des prévisions d’analystes. Il ne doit pas être considéré comme un conseil financier et ne peut pas prendre en compte les dernières annonces de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *