Un séisme de magnitude 5,7 frappe le volcan Mauna Loa sur la grande île d’Hawaï

Un séisme de magnitude 5,7 a frappé vendredi le plus grand volcan actif du monde, le Mauna Loa, sur la grande île d’Hawaï, faisant tomber des articles des étagères et coupant l’électricité dans une ville voisine, sans toutefois faire état immédiatement de dégâts sérieux.

Le séisme, qui n’a pas provoqué de tsunami et que l’US Geological Survey avait initialement signalé comme une magnitude de 6,3, était centré sur le flanc sud du Mauna Loa, à une profondeur de 23 milles (37 kilomètres), à 1,3 milles (2 kilomètres) au sud-ouest de Pahala.

« Cela nous a secoués au point de faire trembler quelques genoux », a déclaré Derek Nelson, directeur du restaurant Kona Canoe Club dans la communauté balnéaire de Kona, à l’ouest de l’île. « Ça a fait trembler toutes les fenêtres du village. »

Il y a eu une panne de courant affectant environ 300 clients à Naalehu, qui semble être liée au tremblement de terre, a déclaré Darren Pai, porte-parole de Hawaiian Electric Company.

Le tremblement de terre s’est produit après 10 heures du matin, heure locale, moins de deux heures avant qu’un séisme d’une magnitude préliminaire de 4,6 ne secoue le sud de la Californie.

Le Mauna Loa est entré en éruption pour la dernière fois fin 2022. C’est l’un des cinq volcans qui composent la Grande Île, la plus méridionale de l’archipel hawaïen.

Des tremblements de terre peuvent se produire à Hawaï pour diverses raisons, notamment le magma se déplaçant sous la surface. Dans le cas de vendredi, les scientifiques pensent que la cause probable était le poids des îles hawaïennes qui courbaient et stressaient la croûte terrestre et le manteau supérieur.

C’est ce qui a provoqué un tremblement de terre de magnitude 6,9 ​​qui a frappé la baie de Kiholo, sur la côte nord-ouest de la grande île, en 2006. Ce tremblement de terre a endommagé des routes et des bâtiments et a coupé l’électricité jusqu’à Honolulu, sur l’île d’Oahu, à environ 322 kilomètres. au nord.

L’observatoire a indiqué que le séisme de vendredi n’avait affecté ni le Mauna Loa ni le volcan voisin, le Kilauea.

Jessica Ferracane, porte-parole du parc national des volcans d’Hawaï, a déclaré qu’il n’y avait eu aucun dommage apparent sur les routes ou les centres d’accueil. Les tremblements de terre ne sont pas rares, a-t-elle déclaré, mais celui-ci était « beaucoup plus intense » que d’habitude.

Les îles hawaïennes ont été construites par des éruptions volcaniques successives sur des millions d’années. La grande majorité des tremblements de terre à Hawaï se produisent sur et autour de la Grande Île. Environ une fois tous les 1,5 ans, l’État se produit un tremblement de terre d’une magnitude de 5 ou plus, selon l’Observatoire des volcans hawaïens.

La Grande Île est essentiellement rurale et abrite des élevages de bétail, des plantations de café et des hôtels de villégiature. Mais il compte également quelques petites villes, dont le siège du comté de Hilo, qui compte 45 000 habitants.

Le tremblement de terre de vendredi a pu être ressenti à Honolulu. Le maire de Big Island, Mitch Roth, était là-bas à un rendez-vous avec un cardiologue et a d’abord pensé qu’il souffrait des effets secondaires d’une procédure : « Tout d’un coup, j’ai eu l’impression d’avoir des vertiges. »

Il a déclaré qu’il avait immédiatement téléphoné aux responsables de la gestion des urgences lorsqu’il avait réalisé qu’il s’agissait d’un tremblement de terre et qu’il se dirigeait vers l’aéroport d’Honolulu pour tenter de récupérer un vol de retour plus tôt.

Grace Tabios, propriétaire du magasin de variétés philippin Will and Grace à Naalehu, a déclaré que les secousses avaient renversé son mari, qui travaillait dans leur ferme de café à Pahala. Au magasin, des pots de mayonnaise et des médicaments en provenance des Philippines sont tombés des étagères.

« Certaines choses sont tombées mais ne se sont pas cassées », a déclaré Tabios.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *