Briefing politique : Alors que la Cour internationale est sur le point de rendre un jugement sur le génocide, le Canada maintient sa position floue

Bonjour,

La Cour internationale de Justice annoncera vendredi si elle imposera une ordonnance d’urgence à Israël pour l’obliger à prendre des mesures pour empêcher un éventuel génocide à Gaza.

Le tribunal international, basé à La Haye, a annoncé son plan aujourd’hui, affirmant que son président lira l’ordonnance du tribunal vendredi à 13 heures, heure locale.

L’Afrique du Sud a demandé au tribunal d’émettre une ordonnance d’urgence exigeant qu’Israël évite un « préjudice irréparable » à la population de Gaza en mettant fin à son offensive militaire à Gaza et en levant son siège du territoire palestinien. Il soutient que la campagne de siège et de bombardement d’Israël pourrait constituer une violation de la Convention sur le génocide de 1948, et affirme qu’Israël a l’obligation légale, en vertu de la convention, de prendre des mesures pour empêcher un génocide.

Cette affaire controversée a suscité des divisions politiques dans le monde entier, mais l’équipe juridique sud-africaine a fait valoir que la requête en justice est le seul moyen de mettre fin aux souffrances de la population de Gaza dans la guerre dévastatrice qui a débuté en octobre.

Histoire complète ici par Geoffrey York, chef du bureau Afrique.

Au Canada, les libéraux au pouvoir ont subi des pressions pour exprimer clairement la position d’Ottawa sur la question.

Parmi ceux qui réclamaient de la clarté figurait Iddo Moed, l’envoyé d’Israël au Canada, qui a déclaré dans un communiqué de presse qu’« Israël exhorte le Canada à ne laisser aucune place à une interprétation erronée sur une question qui est limpide ».

Dans une déclaration ce mois-ci, la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, a déclaré que le « soutien indéfectible » du Canada au droit international et à la Cour internationale ne signifie pas qu’il accepte la prémisse de la plainte déposée par l’Afrique du Sud.

« Nous devons veiller à ce que les étapes procédurales dans cette affaire ne soient pas utilisées pour encourager l’antisémitisme et cibler les quartiers, les entreprises et les individus juifs », indique le communiqué du ministre.

Lundi, lors d’une retraite du Cabinet fédéral à Montréal, on a demandé à Joly pourquoi le Canada n’avait pas clairement pris parti sur la question. La ministre a fait référence à sa déclaration. « Ma déclaration est ma déclaration », a-t-elle déclaré. « Je n’ai rien d’autre à ajouter là-dessus. »

Elle a déclaré que le Canada suivait l’affaire. « Nous y réagirons à mesure que les choses évoluent. »

Ceci est le bulletin d’information quotidien de Politics Briefing, rédigé par Ian Bailey. Il est disponible exclusivement pour nos abonnés numériques. Si vous lisez ceci sur le Web, les abonnés peuvent inscrivez-vous à la newsletter Politique et plus de 20 autres sur notre page d’inscription à la newsletter. Avez-vous des commentaires ? Dites-nous ce que vous en pensez.

LES NOUVEAUTÉS DU JOUR

L’Inde sera incluse dans l’enquête sur l’ingérence étrangère dans les élections : La juge québécoise Marie Josée Hogue, qui dirige l’enquête, a annoncé avoir demandé des informations et des documents relatifs à une ingérence présumée de l’Inde dans les élections canadiennes de 2019 et 2021.

Cinq membres de l’équipe canadienne de hockey junior 2018 feront face à des accusations d’agression sexuelle : Les accusations en suspens sont liées à une prétendue agression sexuelle collective contre une femme dans une chambre d’hôtel.

La Banque du Canada maintient son taux directeur à 5 pour cent, affirmant que les négociations se sont détournées de nouvelles hausses : La décision largement attendue maintient le taux directeur de la banque à 5 pour cent, un sommet en deux décennies atteint en juillet dernier.

La Colombie-Britannique a enregistré un nombre record de décès liés aux drogues toxiques en 2023, selon le coroner : Les drogues toxiques en Colombie-Britannique ont tué plus de personnes en 2023 que toute autre année – avec 2 511 décès signalés par le service du coroner, selon CTV.

L’invocation de la Loi sur les mesures d’urgence n’était pas justifiée et portait atteinte aux droits garantis par la Charte, déclare la Cour fédérale : La décision du Cabinet de proclamer l’état d’urgence en vertu de la loi « ne porte pas la marque du caractère raisonnable », a écrit le juge Richard Mosley dans une décision publiée hier.

Smith comparaîtra avec Carlson : La première ministre de l’Alberta, Danielle Smith, devait rejoindre le commentateur politique controversé de droite Tucker Carlson sur une scène à Calgary lors de la tournée de conférences de l’ancien animateur de Fox News dans deux villes canadiennes, rapporte CityNews.

L’Assemblée législative de l’Ontario retire une œuvre d’art attribuée à Norval Morrisseau en raison de préoccupations quant à son authenticité : Queen’s Park a retiré le tableau après que le Globe and Mail a demandé des commentaires sur les préoccupations des experts qui ont étudié l’œuvre de Morrisseau, ainsi que du domaine Morrisseau.

Le coût pour les contribuables de la protection des députés atteint un niveau record : Au cours des neuf premiers mois de cet exercice financier, la GRC a dépensé 2,5 millions de dollars pour la sécurité des députés, en passe d’atteindre 3,4 millions de dollars au cours de cet exercice, rapporte CBC. Cela représenterait presque le double de ce qu’il coûtait un an plus tôt.

Coderre prend la route alors qu’il réfléchit à sa candidature à la direction du Parti libéral du Québec : Denis Coderre, ancien maire de Montréal et ministre fédéral, sera à Drummondville, au nord-est de Montréal, samedi et prévoit rendre visite aux organisateurs du Parti libéral du Québec dans toute la province, a indiqué CTV.

Les conservateurs fédéraux recrutent un ancien ministre de la Colombie-Britannique comme candidat : Ellis Ross, ancien conseiller en chef de la nation Haisla, se présentera pour le parti dans la circonscription de Skeena-Bulkley Valley lors des prochaines élections fédérales.

« Cela a été un enfer » : le député libéral Rota parle des mois qui se sont écoulés depuis la démission du président : «Une erreur a été commise et il a fallu en assumer la responsabilité », a déclaré le député de Nipissing-Timiskaming à CTV.

Le ministre de l’Île-du-Prince-Édouard ordonne une enquête contre un conseiller de village qui a affiché une pancarte anti-autochtone : Le ministre des Communautés, Rob Lantz, a déclaré que John Robertson de Murray Harbour n’avait pas respecté une directive ministérielle lui imposant de payer une amende de 500 $ et de présenter des excuses ou de démissionner – des sanctions imposées en premier par la municipalité rurale.

La Colombie-Britannique et l’Ontario prévoient de sévir contre les collèges « mauvais acteurs » qui s’attaquent aux étudiants internationaux : La ministre de l’Éducation postsecondaire et des Compétences futures de la Colombie-Britannique a déclaré que sa province étudiait depuis des mois les défis auxquels sont confrontés les étudiants internationaux et prévoyait d’annoncer de nouvelles mesures la semaine prochaine pour accroître les normes de qualité dans l’éducation internationale.

CECI ET CELA

Nouveau greffier aux Communes et conseiller parlementaire : Michel Bédard, légiste et conseiller parlementaire par intérim depuis juin 2022, a été nommé légiste et conseiller parlementaire de la Chambre des communes. Voici un aperçu de ce qu’implique le travail.

Contrat émis dans le cadre du réaménagement de la Cité parlementaire : Pomerleau Inc. a remporté un contrat de services de gestion de construction de 2,8 millions de dollars pour les travaux de la première phase d’un projet de réaménagement du bloc 2, immédiatement au sud de la Colline du Parlement. Cela fait partie d’un effort visant à moderniser la Cité parlementaire, qui comprend 35 bâtiments appartenant au gouvernement. Le marché a été attribué par la Direction de la Fonction Publique et des Achats.

Capital en ligne pour les dollars fédéraux pour le logement, déclare le maire : Mark Sutcliffe dit « négociations productives » avec le gouvernement fédéral ont conduit à un financement du Housing Accelerator Fund, qui fournit des fonds aux gouvernements locaux pour accroître l’offre de logements. Sutcliffe a déclaré que les détails sur ce que l’accord signifie pour la deuxième ville la plus peuplée de l’Ontario seront bientôt publiés.

Les Communes et le Sénat en pause : La Chambre des communes est en pause jusqu’à lundi. Le Sénat se réunit à nouveau le 6 février.

Journée du Vice-Premier Ministre : Chrystia Freeland lors de réunions privées à Ottawa.

Ministres en route : le ministre de l’Emploi Randy Boissonnaultà Windsor, en Ontario, a annoncé un investissement de 7,3 millions de dollars dans deux projets visant à améliorer la participation des groupes sous-représentés dans les métiers Sceau rouge.

Visite du Président de la République slovaque : Zuzana Čaputová, présidente de la République slovaque, et son partenaire Juraj Rizman entreprendront une visite d’État au Canada du lundi au 1er février, avec des engagements à Ottawa et à Toronto, a annoncé aujourd’hui le bureau du gouverneur général.

JOURNÉE DU PREMIER MINISTRE

Aucun événement public prévu pour Justin Trudeau.

DIRIGEANTS

Bloc Québécois Leader Yves-François Blanchet a assisté à une réunion du caucus à Saguenay, au Québec.

La chef du Parti vert Elizabeth Maysur l’île Galiano en Colombie-Britannique, devait tenir une réunion communautaire.

Le chef du NPD, Jagmeet Singhà Edmonton, a assisté à la retraite du caucus fédéral de son parti et devait tenir une table ronde avec les intervenants du logement.

Aucun calendrier publié pour Le chef conservateur Pierre Poilievre.

LE DÉCIBEL

Dans l’édition d’aujourd’hui du podcast du Globe and Mail, Matthew McClearn, journaliste d’investigation et journaliste de données au sein de l’équipe énergie, ressources naturelles et environnement du Globe and Mail, explique comment fonctionne l’énergie marémotrice et où nous en sommes dans son développement. Le décibel est là.

OPINION PUBLIQUE

Les anciens libéraux confrontés au stress du coût de la vie : Selon l’Institut Angus Reid, seulement 57 pour cent de ceux qui ont voté pour les libéraux lors des dernières élections disent qu’ils le feraient à nouveau, ajoutant que les 43 pour cent qui regardent ailleurs disent qu’ils sont confrontés à des difficultés économiques.

AVIS

Le comité de rédaction du Globe and Mail sur comment, en cas d’urgence, ne pas enfreindre la loi : « La décision du juge Richard Mosley de la Cour fédérale fait plus que simplement rejeter la justification juridique du gouvernement Trudeau pour avoir invoqué la Loi sur les mesures d’urgence en février 2022 pour annuler l’occupation du « Convoi de la liberté » de la Cité parlementaire d’Ottawa. L’arrêt constitue également une seconde version (beaucoup moins favorable) de la vision historique de la décision d’invoquer pour la première fois la loi sur les mesures d’urgence.»

Campbell Clark (The Globe and Mail) sur le verdict concernant le plus gros appel de Justin Trudeau : « Il n’a pas fallu longtemps pour que la vice-première ministre Chrystia Freeland déclare que le gouvernement fédéral allait faire appel. Les libéraux de Justin Trudeau savent ce qu’est la décision de justice de mardi : une pierre autour du cou.»

Andrew Coyne (The Globe and Mail) sur la façon dont les libéraux parviennent à lier Pierre Poilievre à Donald Trump, mais il vaut la peine d’entendre sa réponse : « Ce fut une retraite assez réussie que les libéraux ont organisée à Montréal au cours des derniers jours. Ils ont entendu des « experts de la classe moyenne ». Le premier ministre a donné une entrevue dans laquelle il a assuré aux Canadiens qu’il « comprend » pourquoi ils sont si mécontents de lui. («Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui sont, à juste titre, grincheux envers le monde en ce moment.») Ils ont fait marche arrière sur une autre politique phare du gouvernement. Et ils ont visé sans détour leur principal adversaire lors des prochaines élections : Donald Trump.»

Angela Mondou et Paul Samson (contribué au Globe and Mail) sur la façon dont le Canada a besoin d’un ministre de l’intelligence artificielle et d’une politique industrielle en matière d’IA : « C’est l’heure de la décision. Le Canada a déclaré son aspire à devenir un leader mondial de l’intelligence artificielle et il est maintenant temps de diriger, de suivre – ou de s’écarter du chemin. La manière dont nous gérons l’IA sera essentielle à la santé de notre démocratie, de notre société et de notre économie.

Vous avez une astuce d’actualité que vous aimeriez que nous étudiions ? Envoyez-nous un e-mail à [email protected]. Besoin de partager des documents en toute sécurité ? Contactez-nous via SecureDrop.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *