Briefing politique : l’enquête sur l’ingérence étrangère commence avec l’engagement du commissaire à « aller au fond » de l’ingérence électorale

Bonjour,

La commissaire Marie-Josée Hogue a ouvert aujourd’hui les audiences préliminaires de l’enquête sur l’ingérence étrangère, s’engageant à découvrir la vérité sur l’ingérence dans les élections de 2019 et 2021 et à recommander des moyens d’empêcher des pays comme la Chine, la Russie et l’Inde de tenter d’influencer la démocratie canadienne.

Des allégations d’opérations sophistiquées d’influence étrangère de la Chine au cours des deux dernières campagnes électorales ont été soulevées l’année dernière par le Globe and Mail, sur la base de documents de renseignement secrets et très secrets compilés par des agents du Service canadien du renseignement de sécurité.

Les documents du SCRS et les révélations selon lesquelles plusieurs députés auraient également été visés par des campagnes de désinformation de la Chine doivent être examinés en détail, a déclaré Hogue, juge à la Cour d’appel du Québec.

« Compte tenu de l’importance de protéger notre démocratie, ces allégations ont suscité d’importants débats et discussions, tant au niveau politique que médiatique », a-t-elle déclaré. « Mon équipe et moi ferons tout notre possible pour aller au fond des choses et comprendre à quoi le pays a été confronté – et à quoi il pourrait encore être confronté en termes d’ingérence étrangère. »

Article complet ici par le chef du bureau d’Ottawa, Robert Fife, et le rapporteur parlementaire principal Steven Chase.

Voici également un aperçu des révélations et des événements qui ont conduit à l’enquête sur l’ingérence étrangère.

RETOUR AUX AFFAIRES

Après les vacances, la Chambre des communes siège à nouveau aujourd’hui pour la première fois cette année. Les députés sont de retour après que les caucus du parti ont organisé des retraites pour élaborer leurs plans pour le travail à venir. Les Communes siégeront jusqu’à ce que les députés prennent une pause pour la semaine commençant le 19 février.

Ceci est le bulletin d’information quotidien de Politics Briefing, rédigé par Ian Bailey. Il est disponible exclusivement pour nos abonnés numériques. Si vous lisez ceci sur le Web, les abonnés peuvent inscrivez-vous à la newsletter Politique et plus de 20 autres sur notre page d’inscription à la newsletter. Avez-vous des commentaires ? Dites-nous ce que vous en pensez.

LES NOUVEAUTÉS DU JOUR

Le conseil musulman annule sa réunion avec Trudeau à propos de la position des libéraux sur les crimes haineux, Gaza : Le directeur général du Conseil national des musulmans canadiens a déclaré qu’il ne voyait aucune preuve qu’Ottawa soit prêt à faire pression sur Israël pour qu’il ralentisse ses bombardements sur le territoire contrôlé par le Hamas, dont l’attaque brutale contre Israël en octobre dernier a provoqué une réponse militaire massive.

Des membres canadiens des Hells Angels impliqués dans une affaire américaine contre l’Iran pour tentatives d’assassinat sur le sol américain : Un acte d’accusation fédéral indique qu’un trafiquant de drogue iranien opérant sous les ordres du ministère iranien du Renseignement et de la Sécurité a recruté un membre canadien des Hells Angels pour mener une attaque contre deux Iraniens dans le Maryland en décembre 2020.

Ottawa offrira des prêts à faible coût pour le logement étudiant : Le ministre du Logement, Sean Fraser, a déclaré à Ottawa que le gouvernement fédéral réformerait son programme de prêts à la construction d’appartements de 40 milliards de dollars pour permettre aux établissements postsecondaires, ainsi qu’aux promoteurs privés et aux constructeurs à but non lucratif, d’accéder au fonds pour agrandir le logement étudiant.

Pierre Poilievre s’engage à mettre l’accent sur le logement et la réduction de la criminalité dans son discours au caucus à la veille de la rentrée parlementaire : Le chef conservateur fédéral a fait ces commentaires dimanche dans un discours public devant son caucus de députés, qui se sont ensuite réunis en privé pendant plusieurs heures pour discuter de stratégie.

Les Canadiens se rassemblent pour dire un dernier au revoir à l’ancien chef du NPD, Ed Broadbent : Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a eu du mal à retenir ses larmes en racontant comment Broadbent, alors bien établi comme l’homme d’État le plus âgé du parti, l’avait aidé à apprendre comment gérer au mieux la barre.

En attente d’élections partielles dans Durham : Le premier ministre Justin Trudeau a convoqué une élection partielle le 4 mars dans la circonscription de Durham, dans la région de Toronto, précédemment détenue par Erin O’Toole, l’ancienne chef des conservateurs fédéraux, rapporte CBC.

CECI ET CELA

Premier ministre de la Colombie-Britannique à Ottawa : Avant une rencontre en après-midi avec Justin Trudeau, David Eby a parlé du logement et d’autres questions qu’il prévoyait de soulever avec le premier ministre.

Eby, qui a succédé à John Horgan au poste de premier ministre en 2022, était dimanche dans la capitale nationale pour les funérailles nationales d’Ed Broadbent. Son compatriote néo-démocrate Wab Kinew, premier ministre du Manitoba, était également en ville pour les funérailles, mais est reparti sans rencontrer Trudeau.

Lors d’une conférence de presse près de la Colline du Parlement, Eby a déclaré qu’il souhaitait demander à Trudeau de soutenir les programmes provinciaux visant à améliorer l’offre de logements, ainsi que d’égaler le montant d’argent que la province investit dans le logement autochtone. « Nous avons vraiment besoin que le gouvernement fédéral prenne la question du logement autochtone très, très au sérieux », a-t-il déclaré. En outre, il a déclaré qu’il souhaitait qu’Ottawa identifie les logements qu’ils possèdent en Colombie-Britannique qui pourraient convenir au logement.

Eby a également déclaré qu’il espère pouvoir convaincre le gouvernement fédéral de cibler les organisations criminelles impliquées dans la sécurisation des précurseurs chimiques du fentanyl, du crystal meth et d’autres drogues grâce à une version canadienne de la législation RICO utilisée aux États-Unis. Cette législation, adoptée dans les années 1970, autorise des sanctions pénales plus lourdes pour les actes commis dans le cadre d’une organisation criminelle.

Eby a également déclaré, sans fournir de détails, qu’Ottawa et Victoria sont « très proches » d’un accord pour répondre aux préoccupations qu’il a soulevées quant à l’équité de l’exclusion de la Colombie-Britannique de l’exemption de trois ans du prix du carbone accordée par Ottawa pour le mazout domestique et du prix plus élevé du carbone. des rabais principalement pour le Canada atlantique. Il a déclaré qu’il avait parlé de la question au ministre de l’Énergie, Jonathan Wilkinson, et a noté : « Nous allons dans la bonne direction ».

Eby a également indiqué qu’il avait parlé aujourd’hui au ministre de l’Immigration, Marc Miller, des étudiants internationaux et de la décision du gouvernement fédéral de plafonner les admissions pendant deux ans dans le but de faire face aux pressions sur les soins de santé et le logement.

Aujourd’hui aux Communes : Ordre projeté des travaux de la Chambre des communes, accessible ici. Le Sénat se réunit à nouveau le 6 février.

Journée du Vice-Premier Ministre : Chrystia Freeland a fait le point sur le plan économique du gouvernement lors d’une conférence de presse. Plus tard, Freeland a assisté à la période des questions.

Ministres en route : la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly est en Moldavie aujourd’hui pour y rencontrer ses homologues et de hauts responsables. Le voyage comprendra également des escales en Pologne avant de se terminer jeudi.

Faits saillants du comité des Communes : Sami Khoury, chef du Centre canadien pour la cybersécurité, et Colin MacSweendirecteur général de la Direction nationale de la cybersécurité, comparaît devant la réunion du comité de la sécurité publique et nationale sur le projet de loi C-26 lié à la cybersécurité. Major-général Gregory Smithdirecteur général de la politique de sécurité internationale au ministère de la Défense, figurait parmi les témoins lors d’une réunion du comité de défense nationale sur la région Indo-Pacifique. Le ministre de l’Énergie, Jonathan Wilkinson a assisté à un comité des ressources naturelles sur le projet de loi 49, qui vise en partie à établir un nouveau régime de droits des passagers aériens.

JOURNÉE DU PREMIER MINISTRE

Justin Trudeau a assisté à la période des questions et devait rencontrer le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby.

DIRIGEANTS

Bloc Québécois Leader Yves-François Blanchet a tenu une mêlée de presse dans le foyer de la Chambre des communes avant de participer à la période des questions.

La chef du Parti vert Elizabeth May a tenu une conférence de presse pour discuter des priorités parlementaires des Verts, puis devait assister à la séance de la Chambre des communes.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh a parlé au Journée nationale de défense des droits du Conseil national des musulmans canadiens, a tenu une conférence de presse à la Chambre des communes, a participé à la période des questions et a rendu hommage à l’ancien chef du NPD, Ed Broadbent, aux Communes.

Aucun calendrier publié pour Le chef conservateur Pierre Poilievre.

LE DÉCIBEL

Dans l’édition d’aujourd’hui du baladodiffusion du Globe and Mail, le journaliste parlementaire principal Steven Chase parle des enjeux de l’enquête tant attendue sur l’ingérence étrangère, qui débute aujourd’hui. Le décibel est là.

OPINION PUBLIQUE

Les conservateurs de l’Ontario devancent les libéraux de l’Ontario par 11 : Les progressistes-conservateurs de l’Ontario obtiennent 38 pour cent de soutien parmi les répondants au sondage, contre 27 pour cent pour les libéraux provinciaux et 23 pour cent pour le NPD, selon une nouvelle étude d’Abacus Data.

Les libéraux en tête dans un sondage Ipsos : Les conservateurs fédéraux détiennent toujours une large avance sur les libéraux, mais les libéraux au pouvoir ont réduit cette avance à un chiffre, selon un rapport de Global News.

AVIS

Le comité de rédaction du Globe and Mail sur la prochaine urgence en matière d’immigration à Ottawa : « Une tendance est apparue dans la politique d’immigration libérale au cours de la dernière année : ignorer les preuves croissantes de problèmes, rejeter les grondements de critiques et, enfin, prendre le plus petit geste possible pour éviter une calamité totale. Depuis des mois, de nombreuses preuves montrent que le rythme des nouveaux arrivants, en particulier des migrants temporaires, exerce une pression inacceptable sur le logement dans les grandes villes et sur d’autres infrastructures sociales. Mais ce n’est qu’en novembre que le gouvernement Trudeau a pris la mesure provisoire de freiner la croissance de l’immigration permanente – ce que le gouvernement qualifie à tort de « stabilisant ».

Campbell Clark (The Globe and Mail) sur la grande question politique canadienne de 2024, que ferait Pierre : « La grande question pour 2024 est de savoir comment M. Poilievre compte construire la meilleure maison qu’il promet aux Canadiens. Les chances qu’il devienne premier ministre semblent si élevées que ses projets de gouvernement sont sans doute désormais plus conséquents que ceux de M. Trudeau. Alors que ferait Pierre ?

Kelly Cryderman (The Globe and Mail) sur la façon dont le pouvoir des combustibles fossiles est suffisant pour transformer n’importe quel homme politique progressiste en hypocrite : «Il existe une longue liste d’inquiétudes quant à ce que pourrait signifier un second mandat de Donald Trump pour le monde: montée de l’autoritarisme, davantage de protectionnisme, érosion continue des droits des femmes et davantage de bouleversements géopolitiques, pour n’en citer que quelques-uns. Si M. Trump gagnait en novembre, se poserait également la question de savoir dans quelle mesure cela nuirait au leadership américain en matière d’environnement.»

Shannon Proudfoot (The Globe and Mail) sur la façon dont le premier ministre Justin Trudeau est coincé dans son propre moment des Rolling Stones : « M. Trudeau est maintenant l’unique propriétaire de son propre Parti libéral du Canada, en ruine, et il est cette rock star vieillissante. Il n’a pratiquement pas d’autre choix que de jouer ses plus grands succès de l’époque, en espérant que le contraste avec son moi plus jeune et plus souple ne soit pas trop gênant et en priant pour qu’au moins une partie du public chante avec lui.

Richard Fadden (contribué au Globe and Mail) sur la façon dont le Canada faisait dans la partie supérieure de son poids, mais notre capacité de défense semble maintenant un rêve impossible : «Pendant des décennies, nos positions en matière de politique étrangère, de défense et de sécurité n’ont pu être jugées que faibles. Et ce n’est pas une perspective partisane : depuis au moins la fin de la guerre froide, les gouvernements fédéraux successifs ont fait le moins possible dans ces domaines politiques. Pourquoi un pays du G7 – l’un des plus riches au monde – donne-t-il systématiquement la priorité à ces secteurs au-dessous de pratiquement tous les autres ? Nous continuons à le faire pendant que le Canada profite de l’ordre international, qui est désormais clairement menacé.

Vous avez une astuce d’actualité que vous aimeriez que nous étudiions ? Envoyez-nous un e-mail à [email protected]. Besoin de partager des documents en toute sécurité ? Contactez-nous via SecureDrop.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *