Cinq personnes arrêtées après que des manifestants écologistes ont pulvérisé de la peinture sur le bureau du Premier ministre

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Un travailleur enlève la peinture rose de l’extérieur de l’entrée du bureau du premier ministre, sur la rue Wellington, à Ottawa, le 7 février. Cinq personnes font face à des accusations de méfait après que l’immeuble du bureau du premier ministre à Ottawa a été aspergé de peinture rose et que la circulation du centre-ville a été perturbée par manifestants pour le climat ce matin.Sean Kilpatrick/La Presse Canadienne

Cinq manifestants écologistes ont été arrêtés devant le Bureau du Premier ministre et du Conseil privé pour avoir bloqué la circulation et pulvérisé de la peinture sur l’entrée du bâtiment.

La Police d’Ottawa a déclaré que vers 9 heures mercredi, les agents se sont rendus sur place en raison d’une perturbation à l’intersection des rues Wellington et Metcalfe. La police a déclaré que les manifestants avaient été arrêtés pour méfait et que d’autres accusations criminelles pourraient être portées, dans l’attente d’une enquête plus approfondie.

Last Generation Canada s’est attribué le mérite de la démonstration par le biais d’un poste sur X, ajoutant que ses partisans poursuivront les manifestations dans la région d’Ottawa. Le groupe d’activisme sur le changement climatique, anciennement connu sous le nom d’On2Ottawa, demande au gouvernement fédéral de créer une agence nationale de lutte contre les incendies qui, selon eux, emploierait 50 000 personnes et prendrait davantage de mesures face aux crises climatiques.

Des équipes de nettoyage ont été envoyées à l’édifice du Cabinet du Premier ministre, anciennement appelé l’édifice Langevin, peu avant 11 h 30 pour commencer à enlever les graffitis de son entrée et de sa plaque. Le bâtiment est le siège de travail du Premier ministre et du Cabinet.

Selon le site Web de Parcs Canada, le bâtiment vieux de 135 ans, situé juste en face de la Colline du Parlement, est désigné bien patrimonial classé depuis septembre 1988 en raison de son association avec la croissance du gouvernement fédéral au cours des décennies qui ont suivi la Confédération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *