Freeland et Singh discutent de modifications à la loi sur la concurrence avant la déclaration économique de l’automne

Ouvrez cette photo dans la galerie :

La vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, prend la parole lors d’une conférence de presse à Ottawa, le 7 novembre.Adrian Wyld/La Presse Canadienne

La ministre des Finances, Chrystia Freeland, et le chef du NPD, Jagmeet Singh, soulignent tous deux l’importance de modifier la loi sur la concurrence pour réduire les prix des produits alimentaires, avant la déclaration économique de l’automne de mardi.

Mme Freeland a déclaré qu’Ottawa devait apporter un « changement majeur » à la loi canadienne sur la concurrence, alors qu’elle répondait mercredi à une question d’un journaliste sur le coût élevé de l’épicerie.

Le ministre des Finances et vice-premier ministre ont fait ces commentaires à Mascouche, au Québec, quelques minutes seulement après que M. Singh a tenu une conférence de presse à Toronto demandant que de nouvelles modifications au droit de la concurrence soient incluses dans l’énoncé économique de l’automne.

M. Singh a déclaré que la réforme de la concurrence pour lutter contre les prix des produits alimentaires et les nouvelles mesures visant à accroître l’offre de logements abordables sont les deux priorités de son parti pour la mise à jour. Il a déclaré que le NPD et les libéraux continuent de négocier sur la législation promise en matière d’assurance-médicaments, mais il ne s’attend pas à ce que cela fasse partie de la mise à jour de mardi.

Mercredi, le ministre a été invité à commenter les inquiétudes des Canadiens concernant les prix des produits d’épicerie et le fait que Les Compagnies Loblaw limitée ont annoncé une augmentation de 11,7 pour cent de leurs bénéfices au troisième trimestre.

« Nous sommes absolument déterminés à utiliser tous les outils de la boîte à outils du gouvernement fédéral pour garantir la stabilisation des prix », a-t-elle déclaré. « Nous devons apporter un changement majeur au droit canadien de la concurrence. La concurrence est un moyen très important de faire baisser les prix.

Le gouvernement fédéral a présenté le projet de loi C-56 en septembre, qui contient certaines mesures liées à la concurrence, comme permettre au Tribunal de la concurrence de rendre certaines ordonnances liées aux comportements anticoncurrentiels. Le cabinet du ministre a déclaré que les commentaires de Mme Freeland étaient liés au projet de loi C-56, bien que M. Singh souhaite des mesures supplémentaires en matière de concurrence mardi.

Le projet de loi C-56, qui comprend également des mesures visant à supprimer la TPS sur les nouvelles constructions locatives, a été déposé le 21 septembre mais n’a pas été débattu à la Chambre depuis le 5 octobre. Le projet de loi est en deuxième lecture et n’a pas encore été envoyé à une commission d’auditions.

Le gouvernement libéral minoritaire fait partie d’un accord avec le NPD dans lequel le plus petit caucus du NPD vote au Parlement pour maintenir les libéraux au pouvoir jusqu’en 2025 en échange d’une action sur une liste publique de priorités du NPD. Les mises à jour de l’automne et les budgets fédéraux sont des moments clés où les libéraux peuvent démontrer les progrès réalisés dans la mise en œuvre de cet accord. Le NPD peut mettre fin à l’accord à tout moment.

L’énoncé économique constituera la première mise à jour des finances fédérales depuis le budget fédéral de mars. Depuis lors, le gouvernement fédéral a conclu de nouveaux accords de travail avec les syndicats du secteur public, annoncé des milliards de subventions industrielles liées au secteur des véhicules électriques et élargi les programmes fédéraux de logement.

En plus de prendre en compte les nouvelles dépenses, la mise à jour devra intégrer les derniers développements économiques et montrer comment les nouvelles hypothèses en matière de taux d’intérêt affecteront les coûts d’emprunt fédéraux.

Lors de sa conférence de presse, M. Singh a cité son propre projet de loi d’initiative parlementaire, le C-352, comme exemple de ce qu’il recherchera mardi.

Ce projet de loi du NPD augmenterait les pénalités pour certains actes anticoncurrentiels. M. Singh a déclaré que son projet de loi porterait sur la fixation des prix et les prix abusifs.

« Nous voulons mettre fin à ces pratiques en renforçant la protection des consommateurs et en renforçant les lois dont dispose le Bureau de la concurrence pour assurer une meilleure protection aux consommateurs canadiens », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne le logement, M. Singh a déclaré qu’il chercherait à mettre davantage l’accent sur le logement abordable sans but lucratif.

« Nous n’avons pas besoin de plus de condos de luxe ou de plus de maisons hors de portée des gens. Nous avons besoin de logements abordables », a-t-il déclaré.

Lors d’un événement lié au logement à Toronto plus tôt cette semaine, Mme Freeland a déclaré que la mise à jour comprendra de nouvelles mesures liées au logement.

« Notre énoncé économique de l’automne repose sur un plan financier responsable qui nous permet d’investir dans ce dont les Canadiens ont besoin à l’heure actuelle », a-t-elle déclaré.

« C’est pourquoi la déclaration de l’automne sera axée sur deux défis clés : rendre la vie plus abordable pour les Canadiens et prendre d’autres mesures concrètes en matière de logement. Nous savons qu’il s’agit d’une priorité urgente pour les Canadiens. Et nous pensons qu’au cœur de ce problème se trouve l’offre, l’offre, l’offre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *