Ottawa fermera des établissements postsecondaires douteux si les provinces ne le font pas, dit Miller

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marc Miller, arrive à une réunion du Cabinet sur la Colline du Parlement à Ottawa le 27 février.Sean Kilpatrick/La Presse Canadienne

Le ministre de l’Immigration, Marc Miller, a déclaré qu’Ottawa était prêt à intervenir et à fermer les écoles douteuses qui abusent du programme pour étudiants internationaux si les provinces ne sévissent pas contre elles.

Miller dit qu’il y a des problèmes dans le secteur universitaire, mais que certains des acteurs « vraiment mauvais » sont des établissements privés – et ces écoles doivent être fermées.

Le ministre affirme que les provinces sont responsables de résoudre les problèmes du secteur postsecondaire en ce qui concerne les étudiants internationaux.

Mais il dit que s’ils ne le font pas, Ottawa le fera, bien qu’il y ait des « questions de compétence » quant à ce que le gouvernement fédéral peut faire.

Une forte augmentation des inscriptions d’étudiants étrangers a suscité un examen minutieux du programme des étudiants internationaux et a incité les libéraux à plafonner les nouveaux permis d’études pour les deux prochaines années.

Miller présente comme une solution le projet du gouvernement fédéral visant à reconnaître les établissements postsecondaires qui appliquent des normes plus élevées en matière de services, de soutien et de résultats pour les étudiants internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *