Benedet fait face à la déception suite à la défaite de UBC à la Coupe Vanier et envisage un avenir professionnel

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Le joueur de ligne offensive des Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique, Theo Benedet, remporte le trophée JP Metras aux USsports Football Awards 2023 à Kingston, en Ontario, le 23 novembre 2023.Reuben Polansky-Shapiro/La Presse Canadienne

Le temps n’a pas effacé la déception de Théo Benedet.

Le 25 novembre, l’imposant bloqueur de l’Université de la Colombie-Britannique a couronné une brillante carrière de footballeur universitaire en participant à la Coupe Vanier. Mais il n’y aurait pas de fin de livre d’histoires alors que les Carabins de Montréal ont battu les Thunderbirds 16-9 au stade Richardson de Kingston, en Ontario.

Deux mois plus tard, la douleur de cette défaite persiste encore.

« Oh, il est toujours là », a déclaré Benedet lors d’un entretien téléphonique. « Il est évidemment encore difficile à ce stade de revenir sur la saison et de se sentir bien compte tenu de la façon dont elle s’est terminée. »

Mais au moins, il y aura plus de football dans l’avenir de Benedet.

Le natif de North Vancouver, en Colombie-Britannique, s’est classé au deuxième rang la semaine dernière sur la liste des 20 meilleurs du Bureau de recrutement de la LCF pour le repêchage de 2024. Le joueur de ligne offensive de 6 pieds 7 pouces et 305 livres a également attiré l’attention au sud de la frontière, après avoir joué au College Gridiron Showcase plus tôt ce mois-ci au Texas après s’être présenté au East-West Shrine Bowl 2023.

Le repêchage de la NFL est prévu du 25 au 27 avril à Détroit, et même si Benedet n’est pas sélectionné, il pourrait signer avec un club en tant qu’agent libre non repêché. La date du repêchage de la LCF n’a pas encore été publiée, mais elle suit traditionnellement celle de la NFL.

« A ce stade, avoir des intérêts des deux côtés de la frontière est parfait », a déclaré Benedet. « Peu importe ce qui arrive, je sais que j’aurai un endroit pour jouer au football l’année prochaine et c’est vraiment tout ce que je veux. »

La perspective d’attendre plus de trois mois pour savoir où il jouera ensuite ne dérange pas Benedet, surtout compte tenu de la rapidité avec laquelle les cinq dernières années se sont écoulées à UBC.

«C’est fou», dit-il en riant. «C’est définitivement surréaliste tout le chemin parcouru.

« Je suis venu juste dans l’espoir de jouer au football universitaire et d’entrer sur le terrain et maintenant tout cela est arrivé. C’est vraiment fou, vraiment.

Benedet était titulaire à UBC depuis sa campagne recrue en 2019. L’année dernière, il a aidé les Thunderbirds à atteindre la Coupe Vanier pour la première fois depuis 2015.

La saison 2023 a été une autre saison exceptionnelle pour Benedet. Il a remporté le trophée JP Metras remis au meilleur joueur de ligne du football universitaire canadien pour une deuxième année consécutive, devenant ainsi le premier joueur de ligne offensive à remporter cet honneur et seulement le troisième joueur au total.

Et pour une deuxième année consécutive, Benedet a remporté les honneurs de l’équipe étoile canadienne. Il a également déclaré que l’expérience de jouer dans les deux concours d’étoiles universitaires américains l’avait vraiment aidé à élever son jeu.

« Ils ont été énormes pour moi », a-t-il déclaré. « Quand je suis allé au match du Shrine l’année dernière, je savais que j’allais presque certainement retourner à l’école, donc c’était l’occasion de côtoyer des entraîneurs professionnels et de trouver des endroits où je pourrais m’améliorer.

« Je suis revenu cette année en comprenant comment jouer sans la cour (entre la ligne offensive et défensive au Canada), comment sortir de ma position et mieux utiliser mes mains. Et puis au Gridiron Showcase, je pense que j’ai mis en œuvre beaucoup de ces choses et que j’ai très bien fait et donc pouvoir montrer que je pouvais bien faire contre les Américains m’a beaucoup aidé.

Benedet auditionnera pour les dépisteurs professionnels lors de la journée professionnelle de l’UBC en mars. Il a pu se concentrer pleinement sur sa formation après avoir finalisé son diplôme d’histoire, ce qui lui permettra d’obtenir son diplôme en mai.

« Je l’ai planifié de cette façon pour pouvoir me concentrer sur l’entraînement et ne pas avoir à me soucier de l’école », a-t-il déclaré. « Et maintenant, ma mère est heureuse parce que j’ai obtenu mon diplôme. »

Même si la perspective de jouer au football professionnel est séduisante, Benedet éprouve des émotions douces-amères à l’idée de quitter UBC.

« C’est difficile de finir sans championnat », a-t-il déclaré. « Mais je repense au moins avec émotion aux liens que j’ai créés avec mes coéquipiers là-bas et à ce que nous avons pu accomplir. »

Il a ajouté que jouer pour l’entraîneur-chef des Thunderbirds, Blake Nill, l’avait bien préparé à tout ce qui l’attendait.

« L’entraîneur Nill m’a beaucoup appris sur la compréhension de l’importance du travail acharné », a déclaré Benedet. « Il parle toujours de l’intégrité du jeu, du fait qu’on ne peut pas le tromper et qu’en fin de compte, la vérité vous rattrapera si vous ne travaillez pas dur.

« Évidemment, j’ai beaucoup appris sur la technique du football, mais à long terme, c’est ce que j’emporterai avec moi. Pour tout ce qu’il a fait pour moi, cela aurait été bien de le récompenser avec (le championnat de la Coupe Vanier), mais malheureusement, ce n’était tout simplement pas censé l’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *