Boeser revient sur son parcours pour franchir la barre des 30 buts pour les Canucks

Brock Boeser a parlé au fil des ans de son intention de franchir la barre des 30 buts après s’être rapproché lors de sa première saison avec les Canucks de Vancouver.

Cette saison dans la LNH, il plaisante en disant qu’en évitant le sujet avec les médias, il a été récompensé.

« J’en ai parlé à ces gars à plusieurs reprises au fil des ans et cette année, je leur ai dit que je ne disais rien, donc ça a marché, je suppose », a-t-il déclaré.

Boeser a enregistré son 30e de la saison pour réaliser un tour du chapeau dans une victoire de 5-4 en prolongation contre les Blue Jackets de Columbus le 27 janvier.

Les buts, dont deux en avantage numérique en troisième période, ont mis fin à une disette de six matchs.

« Je pense qu’il faut s’en tenir à cela et beaucoup de travail acharné après des hauts et des bas », a-t-il déclaré lorsqu’on l’a interrogé sur son succès cette saison par rapport à la dernière.

« Je n’aurais pas pu y parvenir sans mes coéquipiers, sans la façon dont nous jouons et sans la façon dont nous avons créé ce standard. »

Ses 30 buts le classent au huitième rang de la ligue, deux devant Mikko Rantanen du Colorado, avant un match jeudi soir à Boston.

Boeser est en tête du classement des buts des Canucks et occupe la quatrième place de l’équipe pour le total de points avec 54.

Le Minnesotan a inscrit 18 buts en 74 matchs la saison dernière et a parlé des difficultés auxquelles il a été confronté l’année dernière en raison de périodes de sécheresse prolongées, d’être en bonne santé et de faire face au décès de son père.

Il a débuté la saison 2023-24 en beauté, marquant quatre buts contre les Oilers d’Edmonton. Il a enregistré deux autres tours du chapeau cette saison.

« Mentalement, j’en ai parlé, retrouvant cette motivation », a-t-il déclaré à propos de ce qui a changé entre les saisons précédentes et celle-ci.

Les quatre buts inscrits lors du premier match sont à égalité pour le plus grand nombre en un seul match cette saison.

Sélectionné 23e au total par les Canucks lors du repêchage de 2015, Boeser a été nommé au Match des étoiles de la LNH, sur l’équipe d’étoiles des recrues de la LNH et a été finaliste du trophée Calder en 2018.

L’entraîneur-chef des Canucks, Rick Tocchet, n’a pas tari d’éloges à l’égard de l’ailier, affirmant que cela a commencé avec la façon dont Boeser a abordé l’intersaison et le camp d’entraînement.

« Ses buts sont juste devant le filet et c’est là que nous le voulons », a déclaré Tocchet.

« Il a eu beaucoup d’adversité dans sa vie et la façon dont il les a gérées. »

Boeser a travaillé en étroite collaboration cette saison avec l’entraîneur adjoint des Canucks Mike Yeo dans le but de s’améliorer sur la glace, a ajouté Tocchet.

« Il reconnaît qu’il n’aime pas son jeu », a déclaré Tocchet. « C’est un gars qui a des séquences, autour du filet, il est vraiment dangereux. »

Ses coéquipiers ont également exprimé leur soutien tout au long de la saison et ont parlé de sa croissance.

« Il supporte tellement de chaleur et il a tellement travaillé sur son jeu », a déclaré son coéquipier JT Miller. « Il a vraiment mûri et est devenu un joueur très complet. »

Boeser et Miller ont passé la majorité de la saison à jouer côte à côte, tous deux se déplaçant entre la première et la deuxième ligne avant de Tocchet.

Miller, 30 ans, compte 22 buts et 46 passes décisives aux côtés de Boeser.

Le gardien Thatcher Demko a également déjà partagé son soutien à Boeser sur et hors de la glace.

« Évidemment, Brock et moi sommes très proches, nous avons été de très bons amis pendant presque toutes nos carrières », a-t-il déclaré après le deuxième tour du chapeau de Boeser de la saison en décembre.

« C’est génial à voir. Je sais combien de travail il a déployé physiquement, mentalement et spirituellement pour atteindre son plein potentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *