Canada Soccer convoque un défenseur de 15 ans pour les qualifications masculines U-20 de la CONCACAF

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Le défenseur adolescent Sergei Kozlovskiy est présenté en action le 16 janvier au camp d’entraînement du CF Montréal à Tucson, en Arizona.HO/La Presse Canadienne

A seulement 15 ans, le défenseur Sergei Kozlovskiy fait déjà ses preuves.

Kozlovskiy a représenté le Canada au Championnat masculin U-15 de la CONCACAF en août dernier en République dominicaine et a participé à un camp canadien des moins de 17 ans en septembre en Indonésie.

Membre de l’équipe U-17 du CF Montréal, Kozlovskiy a été invité au camp de la première équipe à Tucson, en Arizona, et a débuté le premier match préparatoire de Montréal à l’arrière central contre Minnesota United le 27 janvier.

Kozlovskiy, qui aura 16 ans en juin, a été appelé par le Canada pour les éliminatoires du Championnat des moins de 20 ans de la CONCACAF plus tard ce mois-ci à Trinité-et-Tobago.

« Il a toujours été en avance sur la courbe dans son groupe d’âge », a déclaré Andrew Olivieri, directeur national Excel junior masculin de Canada Soccer et entraîneur des moins de 20 ans. « Il a plutôt bien fait pour les moins de 15 ans. Sa maturité, sa résilience sont excellentes, c’est pour cela qu’on est très à l’aise de le faire venir dans un groupe plus âgé.

« Je dirais que s’il a fait ce saut supplémentaire dans cette équipe, c’est grâce à ses performances au cours du mois dernier. Il a entamé la pré-saison avec la première équipe du CF Montréal, il s’en est plutôt bien sorti et y a obtenu de bonnes minutes.

Les qualifications de la CONCACAF U-20 se dérouleront du 23 février au 2 mars sur cinq sites en Amérique centrale et dans les Caraïbes. Vingt-sept équipes ont été réparties en trois groupes de cinq et trois groupes de quatre, les vainqueurs de groupe se qualifiant pour le tournoi principal de la CONCACAF cet été.

Le Canada a été tiré au sort dans le groupe D avec la Dominique, Saint-Vincent-et-les Grenadines et Trinité-et-Tobago, jouant des matchs au stade Hasely Crawford de Port-of-Spain, à Trinidad.

L’alignement canadien comprend également le défenseur central Lazar Stefanovic, qui a déjà joué pour la première équipe du Toronto FC, et le milieu de terrain Alessandro Biello, fils de l’entraîneur par intérim de l’équipe nationale canadienne Mauro Biello.

Olivieri a également appelé l’attaquant recrue des Colorado Rapids Kimani Stewart-Baynes, le quatrième choix au classement général du SuperDraft MLS 2024. Le joueur de 19 ans de Toronto a été nommé étudiant de première année Big Ten de l’année après avoir enregistré trois buts et sept passes décisives lors de sa seule saison à l’Université du Maryland.

L’alignement du Canada comprend des joueurs de clubs en Croatie, en Angleterre, en France, en Allemagne, en Italie, au Mexique et aux Pays-Bas ainsi qu’au Canada et aux États-Unis.

Stefanovic est l’un des quatre joueurs de l’organisation du Toronto FC. Il y a trois joueurs du système du CF Montréal et un de l’équipe réserve des Whitecaps de Vancouver.

Le milieu de terrain Jesse Costa, qui fait partie du système du VFL Wolfsburg en Allemagne, a choisi de jouer pour le Canada plutôt que pour le Portugal.

La Première Ligue canadienne est représentée par Kevaughn Tavernier du Forge FC et James Cameron du Vancouver FC.

Olivieri a déclaré qu’il avait choisi de ne pas rappeler les joueurs de la NCAA et qu’il avait laissé certains joueurs hors de la liste parce qu’ils étaient hors saison. Cameron était une exception après avoir joué « tant de minutes significatives » pour Vancouver l’année dernière, a-t-il ajouté.

« Il y a une équipe assez profonde et plus large dans ce groupe », a déclaré Olivieri.

Certains n’étaient pas disponibles, les matchs ne tombant pas pendant une fenêtre internationale de la FIFA. Luc de Fougerolles, un défenseur de 18 ans qui a déjà remporté une sélection senior pour le Canada, est éligible pour l’équipe U-20 mais fait partie de l’équipe première de Fulham.

Les Canadiens, qui arrivent à Trinidad vendredi, débuteront le 23 février contre la Dominique avant d’affronter Saint-Vincent-et-les Grenadines le 25 février et Trinité-et-Tobago le 27 février.

Les États-Unis, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Costa Rica et la République dominicaine ont été exclus du tournoi principal de la CONCACAF. Les quatre demi-finalistes se qualifient pour la Coupe du Monde U-20 masculine de la FIFA 2025 au Chili.

Olivieri dit que se qualifier pour le tournoi principal de la CONCACAF U-20 est un défi dans la mesure où chaque match est presque une situation incontournable. Mais cela donne également à l’équipe canadienne du temps ensemble, ce que les équipes qu’ils affronteront ont déjà eu.

Et il a souligné que Trinidad était peut-être le test le plus difficile des qualifications.

« Ils sont à peu près au même classement que nous, au niveau des moins de 20 ans. Nous jouons chez eux, dans leur pays, dans leur environnement, c’est donc un défi supplémentaire.

Le Canada a participé à 24 des 28 Championnats U-20 de la CONCACAF à ce jour, remportant le tournoi en 1986 et 1996. En 2022 au Honduras, les Canadiens ont atteint les huitièmes de finale où ils ont perdu contre le Guatemala aux tirs au but.

Mais le Canada n’a pas participé à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA depuis 2007, année où il avait accueilli l’événement. Le Canada n’a pas réussi à se qualifier pour la phase à élimination directe après avoir perdu ses trois matchs de groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *