Desbiens mène Montréal à une victoire de 2-1 en prolongation contre Ottawa devant une foule canadienne record

Ann-Renée Desbiens a réalisé 43 arrêts alors que Montréal a conservé la première place grâce à une victoire de 2-1 en prolongation contre Ottawa devant une foule record samedi.

Les 8 646 personnes présentes à la Place Bell ont établi un nouveau record pour un match de hockey féminin professionnel au Canada.

«C’est incroyable», a déclaré l’entraîneur-chef de Montréal, Kori Cheverie, à propos de l’atmosphère qui règne lorsqu’on joue à domicile. « Je n’arrive pas à croire à quel point la foule est bruyante, on ne peut même pas parler aux joueurs parfois.

« Nous savions ce qu’Ottawa allait apporter en termes de courage, d’éthique de travail et d’intensité, mais c’est notre maison et nous avons les meilleurs partisans au monde. Cela ne déçoit jamais.

L’attaquante Maureen Murphy a marqué le but vainqueur à 3 min 30 s de la période supplémentaire pour sa première saison dans la Ligue de hockey féminin professionnel. Laura Stacey a également marqué pour Montréal (3-2-2-1).

Lorsqu’on lui a demandé ce que cela lui faisait de marquer pour la première fois de sa carrière professionnelle, Murphy a choisi de détourner l’attention sur la performance exceptionnelle de sa coéquipière Desbiens.

«Je pense que (Desbiens) a vraiment solidifié le match pour nous», a déclaré Murphy. « Je veux dire que cet objectif n’est atteint que si elle réalise plus de 40 arrêts irréels. »

Murphy, l’une des meilleures joueuses de la NCAA, a été parmi les dernières à signer un accord avec Montréal, mais elle est une étoile montante depuis ses débuts et elle est actuellement à égalité à quatre pour le plus grand nombre de points dans la ligue.

Sur le premier trio, aux côtés de Murphy et de la capitaine Marie-Philip Poulin se trouvait la joueuse de réserve Catherine Dubois. Alors que Tereza Vanišová restait indisponible en raison d’une blessure, Dubois a signé son deuxième contrat de 10 jours plus tôt dans la journée.

Dubois a joué un bon match et s’est bien intégrée à ses camarades de trio, malgré deux mineures consécutives de deux minutes en fin de première.

« Elle crée beaucoup d’espace pour les gens et elle a hâte d’aller chercher la rondelle dans le coin », a déclaré Cheverie. « Elle est prête à se tenir devant le filet pour les tireurs de Poulin et Murphy et nous essayons également de trouver une certaine alchimie avec toutes nos lignes. Cela avait du sens pour nous en tant qu’équipe.

Une chose qui s’est démarquée des deux côtés samedi a été le gardien de but, Desbiens restant fidèle à son surnom de « le mur ».

La gardienne d’Ottawa Emerance Maschmeyer a effectué 22 arrêts – et a repoussé un tir de pénalité de Stacey – pour limiter Montréal à un seul but en temps réglementaire.

Hayley Scamurra a marqué le seul but d’Ottawa (2-0-3-1), qui est entré dans le match revanche en quête de vengeance après la victoire de Montréal 3-2 en prolongation lors du match inaugural de la PWHL des deux équipes à la Place TD le 2 janvier. .

Stacey a ouvert le score avec une passe décisive assistée par la défenseure Erin Ambrose à 13:37 de la première période.

Même si les tirs au but ont été serrés avant la deuxième période, il n’a pas fallu longtemps à Ottawa pour prendre l’avantage. Malgré une période sans but, l’offensive de l’équipe visiteuse avait doublé les tirs à la fin de la seconde.

Cheverie dit que son équipe devra travailler à peaufiner les détails du bâton pour éviter que cela ne se produise.

« Ils sont numéro 1. Ils collent sur la rondelle, au lieu de contenir », a-t-elle déclaré. « Nous avons d’excellents joueurs qui reviennent, nous avons des gens qui protègent la machine à sous. Bien souvent, lorsque les choses tombent en panne, cela est dû à une attention individuelle portée aux détails et pas nécessairement à la structure en place. Les détails du bâton seront au centre de l’attention.

L’élan d’Ottawa s’est poursuivi en troisième alors que Scamurra a égalisé à 6:10 grâce aux passes décisives de Brianne Jenner et Savannah Harmon.

Murphy a ensuite enterré son vainqueur pour assurer la position de Montréal au sommet du classement.

Malgré la défaite, l’entraîneur-chef d’Ottawa, Carla MacLeod, n’a eu que des choses positives à dire sur la performance de son équipe.

«Je pensais que nous avions réalisé un assez bon match cet après-midi», a-t-elle déclaré. « Vous essayez toujours de grandir et je pense que les domaines dont nous avons discuté avant le match et sur lesquels nous avons en quelque sorte travaillé au cours des deux dernières semaines se sont montrés aujourd’hui. »

LIÉ AUX ÉTOILES

Huit joueurs qui ont joué samedi représenteront la ligue lors de la vitrine 3 contre 3 de la PWHL lors du week-end des étoiles de la LNH, le 1er février, à la Scotiabank Arena de Toronto.

Ann-Renée Desbiens et Marie-Philip Poulin de Montréal se joignent à Savannah Harmon d’Ottawa au sein de l’équipe King. Erin Ambrose et Laura Stacey de Montréal font équipe avec Emily Clark, Brianne Jenner et Emerance Maschmeyer d’Ottawa au sein de l’équipe Kloss.

SUIVANT

Montréal : visite Boston le 4 février.

Ottawa : accueille New York le 4 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *