Gilgeous-Alexander et Thunder ont parcouru un long chemin depuis l’embarras il y a des années

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Le garde du Thunder d’Oklahoma City Shai Gilgeous-Alexander, à droite, passe devant le garde des Portland Trail Blazers Scoot Henderson au cours de la seconde mi-temps, le 11 janvier 2024, à Oklahoma City.Kyle Phillips/Associated Press

Une victoire historique a amené à réfléchir le garde superstar canadien Shai Gilgeous-Alexander.

Le natif de Hamilton a marqué 31 points en 21 minutes d’action et son Thunder d’Oklahoma City a battu les Portland Trail Blazers 139-77 jeudi dernier lors de la deuxième nuit d’un set consécutif. Cette victoire de 62 points correspond à la cinquième plus grande déroute de l’histoire de la NBA.

Le Thunder était du mauvais côté de la plus grande éruption de la NBA, perdant par 73 contre Memphis le 2 décembre 2021. Gilgeous-Alexander n’a pas joué ce jour-là, mais se souvient avoir été gêné pour ses coéquipiers.

« Nous avons évidemment parcouru un long chemin depuis ce jour », a-t-il déclaré après la victoire de jeudi. « Après ce match, nous l’avons abordé et nous nous sommes simplement fait la promesse de ne plus jamais ressentir ce sentiment.

« Je pense que cela a nécessité une petite partie de notre carburant pour arriver là où nous en sommes aujourd’hui. »

La veille de la victoire déséquilibrée contre Portland, Oklahoma City a battu le Miami Heat 128-120 sur la route pour améliorer son bilan à 25-11. Il s’agit du meilleur départ de 36 matchs du Thunder depuis 2015-2016, lorsque Kevin Durant et Russell Westbrook ont ​​mené l’équipe à la finale de la Conférence Ouest.

Samedi, Gilgeous-Alexander a inscrit 37 points, un sommet dans le match, pour mener Oklahoma City devant le Magic d’Orlando 112-100. Cette victoire a non seulement prolongé la séquence de victoires consécutives du Thunder à quatre matchs, mais les a également brièvement liés au Minnesota pour la première place dans l’Ouest.

« Je pense que nous commençons à comprendre ce qu’il faut pour gagner des matchs », a déclaré Gilgeous-Alexander après la victoire contre Orlando. « Et c’est la seule chose qui nous préoccupe.

« Et puis nous essayons juste d’être présents à chaque instant et essayons de gagner la possession et j’espère que cela s’empile et mène à un W. »

Il a raté ses quatre tentatives à trois points, mais a tout de même terminé 13 sur 20 sur le terrain, avec six rebonds et sept passes décisives. Gilgeous-Alexander a également réalisé six et 1 (en réussissant un tir malgré une faute et en frappant le lancer franc qui a suivi), donnant des ajustements à Orlando.

« Shai est un gardien coriace », a déclaré l’entraîneur-chef du Magic, Jamahl Mosley. « Vous lui avez mis plusieurs défenseurs. Au moment où vous envoyez une double équipe, il cherche à franchir le cap. Et c’est ce qui fait de lui un grand joueur.

L’entraîneur du Thunder, Mark Daigneault, a ajouté : « (Il) peut obtenir des tirs sur le bord, ce qui vous donne une chance d’obtenir un et-1, mais vous donne également des fautes de tir. Avec la règle du rassemblement, les meilleurs savent comment procéder et c’est quelque chose qu’il a certainement appris.

« Cela lui donne une chance pour certains de ces jeux, dont certains étaient vraiment difficiles. »

Bien qu’il soit le troisième meilleur buteur de la NBA (31,3 points par match) et en tête du classement des interceptions (2,3 par match), Gilgeous-Alexander, 25 ans, s’est classé troisième parmi les joueurs de zone arrière de la Conférence Ouest lors du deuxième retour des fans de tous. star votant jeudi dernier avec 1 763 671.

Il est derrière Stephen Curry de Golden State (2 126 037) et Luka Doncic de Dallas (2 508 618).

Cependant, il se retrouve au cœur de la course au MVP, son titre ayant augmenté au cours du mois dernier. Gilgeous-Alexander tient bon aux côtés du double MVP Nikola Jokic des Denver Nuggets et du MVP en titre Joel Embiid des Philadelphia 76ers.

Lorsqu’on lui a demandé ce qui signifiait le plus pour lui entre le vote des fans All-Star et MVP, la réponse de Gilgeous-Alexander ne pouvait pas être plus claire.

« MVP, bien sûr », a-t-il déclaré en riant jeudi dernier.

Murray stable

Jamal Murray a fourni une dose constante de jeu solide aux champions en titre, les Nuggets, qui continuent de se bousculer avec le Thunder pour la deuxième tête de série dans l’Ouest.

Murray avait raté quelque temps plus tôt dans la saison en raison de blessures, Denver ayant régulièrement sa part de problèmes accumulant des victoires sans le natif de Kitchener, en Ontario.

Mais Murray a marqué plus de 20 points lors de sept des huit derniers matchs des Nuggets, l’équipe ayant une fiche de 6-2 jusqu’à présent en janvier.

Avec des fichiers de l’Associated Press

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *