Hannah Schmidt du Canada remporte une deuxième médaille d’or consécutive en Coupe du monde de ski cross à Nakiska

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Les deux victoires d’Hannah Schmidt l’ont propulsée au deuxième rang du classement général de la Coupe du monde féminine de la saison, derrière Marielle Berger Sabbatel.Jeff McIntosh/La Presse Canadienne

Hannah Schmidt a doublé ses victoires en Coupe du monde de ski cross à la station de ski Nakiska dimanche.

L’athlète de 29 ans d’Ottawa a réalisé des départs puissants dès le départ et lors des premiers rouleaux des victoires en Coupe du monde samedi et dimanche dans la station balnéaire de l’Alberta, à l’ouest de Calgary.

« Pour être honnête, je suis un peu sans voix », a déclaré Schmidt dimanche. «Je ne m’y attendais pas. Je pense que personne ne s’attend à le faire deux fois de suite. C’est dur de courir là-bas. Un bon départ signifie le monde et j’ai encore eu de bons départs aujourd’hui.

Les deux victoires de Schmidt – les deuxième et troisième de sa carrière – l’ont propulsée au deuxième rang du classement général de la Coupe du monde féminine de la saison, derrière Marielle Berger Sabbatel.

La Française a terminé deuxième dimanche derrière Schmidt. Brittany Phelan, de Mont-Tremblant, au Québec, s’est classée troisième.

La Suédoise Sandra Naeslund, championne olympique et mondiale en titre, n’a pas couru dimanche. Elle est sortie en boitant du corral d’arrivée après son quart de finale samedi et s’est retirée. Naeslund a chuté à la troisième place du classement de la saison.

L’équipe hôte a récolté cinq médailles en deux jours lors de la seule étape canadienne de la saison sur le circuit de la Coupe du monde de ski cross.

Reece Howden, de Cultus Lake, en Colombie-Britannique, a remporté la médaille d’or chez les hommes samedi et Marielle Thompson, de Whistler, en Colombie-Britannique, a terminé deuxième derrière Schmidt dans la finale féminine.

Mais ce fut un dimanche difficile pour les hommes canadiens puisqu’aucun d’entre eux n’a atteint le carré d’as final. Le frère cadet de Schmidt, Jared, a conservé son avance au classement général masculin, mais il a été éliminé en quart de finale après s’être mêlé à son coéquipier Carson Cook pour la position et s’être écrasé.

«Nous nous nourrissons beaucoup les uns des autres et il était debout au début de cette grande finale et il disait ‘Allons-y.’ Vous pouvez le faire », a déclaré Schmidt. « Nous sommes là les uns pour les autres. »

Les deux premiers de chaque manche se sont qualifiés pour les seizièmes de finale masculins ainsi que pour les quarts de finale et demi-finales masculins et féminins.

Les skieurs se sont montrés plus agressifs dimanche que samedi sur la piste de 1,2 kilomètre de Nakiska. Les courses de dimanche se sont déroulées sous un ciel partiellement ensoleillé et une température juste en dessous de zéro.

Il y a eu plusieurs bosses et déversements dans ce qu’on appelle le NASCAR du ski de compétition.

Mais Phelan, médaillée d’argent olympique en 2018, a proprement exécuté des passes lors de sa demi-finale pour se qualifier ainsi que lors de la finale féminine pour passer de la quatrième place au podium.

« J’ai dit à Hannah avant notre première vague ‘à bientôt en finale’ et c’était génial », a déclaré Phelan. « Y arriver n’a pas été facile. Aujourd’hui, j’ai dû me battre à chaque run.

Elle a surmonté deux blessures au genou et une déchirure du tendon d’Achille au cours des trois dernières années.

« Au cours des quatre dernières années, à cause d’une blessure, à chaque fois, je suis revenu et je suis monté sur le podium assez rapidement », a déclaré Phelan. « C’est donc très valorisant et un peu soulageant de savoir que tout est toujours là. Il y a encore une tonne de travail à faire. Hannah était à un autre niveau cette course et toute la saison aussi.

Thompson s’est retrouvée du mauvais côté dans une bataille pour la position avec la Suissesse Fanny Smith lors de leur demi-finale de dimanche. Thompson, médaillée d’or olympique féminine de 2014, s’est rétablie pour remporter haut la main la « petite finale » pour la cinquième place.

Cook, d’Edmonton, était sur le point d’atteindre sa première finale masculine cette saison, mais il a coupé le ski du favori allemand Florian Wilmsmann avant le dernier saut de sa demi-finale.

Cook a tourné horizontalement dans les airs et a atterri sur le ventre tandis que le Français Youri Duplessis Kergomard le dépassait pour avancer.

Le Suisse Jonas Lenherr a été le vainqueur masculin dimanche, devant le deuxième Wilmsmann et Duplessis Kergomard en troisième position. Cook a été le meilleur Canadien en huitième position.

« Nous nous attendons toujours à des podiums avec cette équipe et c’est parfois décevant de ne pas avoir au moins un gars et une fille sur le podium, mais les filles ont vécu une journée incroyable », a déclaré l’entraîneur canadien Stan Hayer. « Hannah est en feu.

« Les événements à domicile sont délicats. Il y a une énergie différente. En dehors des pistes, c’est un peu plus chaotique et cela semble un peu trop parce que lorsque nous sommes dans notre propre petite bulle en Europe, nous ne sommes qu’une équipe qui voyage.

« C’est un sport assez fou donc je suis content que nous soyons repartis avec cinq podiums ce week-end. »

L’équipe canadienne de ski cross se rendra dimanche à Saint-Moritz, en Suisse, pour la prochaine Coupe du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *