La nageuse canadienne Summer McIntosh met fin à la séquence de 13 ans d’invincibilité de Katie Ledecky au 800 m nage libre

Le prodige canadien Summer McIntosh a mis fin à la séquence de 13 ans d’invincibilité de Katie Ledecky au 800 mètres libre dans une surprise majeure à l’approche des Jeux olympiques de Paris.

McIntosh a réussi un temps de huit minutes 11,39 secondes lors d’une réunion de section à Orlando, en Floride, jeudi, près de six secondes plus rapide que Ledecky.

Ledecky a subi sa première défaite au 800 m depuis 2010, tandis que la natation de McIntosh, 17 ans, a fait d’elle la deuxième femme la plus rapide sur la distance derrière la détentrice du record du monde américain.

Ledecky détient toujours les 16 temps les plus rapides de l’histoire, dont son record du monde de 8:04,79.

Le joueur de 26 ans a dominé le 800 comme aucun autre, remportant des médailles d’or successives aux Jeux olympiques de Londres, de Rio et de Tokyo.

Elle a remporté son sixième titre mondial consécutif au 800 m aux championnats de l’année dernière à Fukuoka.

Elle devrait défendre sa médaille d’or au 800 m à Paris et tenter de devenir la première femme à remporter quatre titres consécutifs en natation olympique.

McIntosh s’est rapidement imposée comme l’une des meilleures nageuses au monde, remportant deux titres mondiaux consécutifs au 200 m papillon et au 400 m quatre nages.

Elle s’est concentrée sur les épreuves de demi-fond depuis qu’elle a raté la finale du 800 à Tokyo à l’âge de 14 ans, mais le résultat en Floride pourrait l’encourager à réintégrer le 800 dans son programme olympique.

McIntosh et Ledecky ont choisi de sauter les Championnats du monde qui débutent dimanche à Doha, mais la surprise de Ledecky était un sujet brûlant parmi les participants au Qatar.

«J’ai quelques amis de l’équipe canadienne et je connais plutôt bien Summer», a déclaré l’Américain Hunter Armstrong, qui défendra son titre mondial du 50 m dos à Doha.

« Je vais devoir lui envoyer un texto et la féliciter », a-t-il déclaré vendredi aux journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *