L’attaquant des Bruins Milan Lucic plaide non coupable des accusations de voies de fait et de coups et blessures

L’attaquant des Bruins de Boston Milan Lucic a été libéré sous caution mardi après avoir plaidé non coupable d’avoir agressé sa femme.

Selon un rapport du département de police de Boston, Lucic semblait en état d’ébriété lorsque les policiers sont arrivés à son appartement de North End tôt samedi après que sa femme ait signalé qu’il avait tenté de l’étrangler. Brittany Lucic a déclaré aux policiers qui ont répondu que son mari lui avait tiré les cheveux, mais a déclaré qu’il n’avait pas tenté de l’étrangler. Elle a décliné une offre de traitement médical.

Milan Lucic, membre de l’équipe championne de la Coupe Stanley des Bruins en 2011, a été arrêté parce qu’il était soupçonné d’agression et de coups et blessures sur un membre de sa famille, passible d’une peine maximale de deux ans et demi de prison.

Lucic n’a pas parlé lors de sa mise en accusation mardi matin. Un plaidoyer de non-culpabilité a été enregistré en son nom et une audience préliminaire a été fixée au 19 janvier. Comme condition de sa libération sous caution, Lucic s’est vu interdire d’abuser de la victime présumée et de consommer de l’alcool.

Le juge a fait droit à une requête de l’avocat de Lucic visant à ce qu’il soit autorisé à assister à la prochaine audience par appel vidéo.

L’agent de Lucic n’a pas répondu à un e-mail sollicitant des commentaires ce week-end, ni à un SMS sollicitant des commentaires lundi.

Le natif de Vancouver de 6 pieds 3 pouces et 236 livres n’a pas joué depuis le 21 octobre en raison d’une blessure. Il totalise deux passes décisives en quatre matchs cette saison.

Les Bruins ont annoncé samedi que Lucic prenait un congé pour une durée indéterminée de l’équipe. L’entraîneur Jim Montgomery et le capitaine Brad Marchand ont déclaré qu’ils fourniraient à la famille de Lucic tout le soutien nécessaire, mais ont refusé de commenter autrement l’arrestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *