Le Canadien Auger-Aliassime entre en quarts de Montpellier avec une victoire sur Cazaux

Le Canadien Félix Auger-Aliassime s’est qualifié pour les quarts de finale du tournoi de tennis Open Sud de France grâce à une victoire étriquée de 7-5, 2-6, 7-6 (4) contre le favori local Arthur Cazaux, jeudi.

Auger-Aliassime, de Montréal, troisième tête de série à Montpellier, a terminé inhabituellement deuxième dans le jeu de service.

Cazaux a réussi 12 as à six pour Auger-Aliassime, et le Canadien a commis sept doubles fautes contre deux pour le jeune Français.

Cazaux, 21 ans, né à Montpellier, a également été le joueur le plus opportuniste, breakant Auger-Aliassime à cinq reprises sur six occasions. Auger-Aliassime a marqué quatre breaks sur 10 occasions.

Mais Auger-Aliassime a réussi un énorme break au troisième set pour revenir d’un déficit de 5-3 et remporter le match.

«C’était un match fou», a déclaré Auger-Aliassime. « Arthur a proposé la marchandise et il a servi et joué de manière incroyable quand il en avait besoin. Je jouais du bon tennis et puis il a élevé son niveau. Il a joué un jeu incroyable pour me briser en seconde période.

« Je devais rester calme et trouver un moyen de rester dans le match et de me donner une chance. Vous devez rester concentré, calme et ne pas laisser les émotions prendre le dessus sur vous. Je pense que j’ai bien fait ça aujourd’hui.

Auger-Aliassime, 23 ans, classé 30e mondial, affrontera le wild-card français Harold Mayot, classé 144e sur le circuit ATP, en quarts de finale du tournoi ATP 250 en salle.

Il s’est qualifié pour le troisième tour d’un tournoi pour la première fois cette saison après avoir perdu en huitièmes de finale à Auckland et au deuxième tour de l’Open d’Australie.

Cazaux, 21 ans, est sur le point d’entrer dans le top 80 du classement ATP après avoir remporté son match d’ouverture contre Maximilian Marterer à Montpellier.

Il vient de faire des débuts réussis à l’Open d’Australie, où il s’est qualifié pour le quatrième tour et a battu le n°8 Holger Rune au deuxième tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *