Le défenseur Paris Gee signe avec le Vancouver FC et revient en Colombie-Britannique pour se rapprocher de sa famille

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Le New Vancouver FC signe Paris Gee au stade Willoughby Park du CPL, à Langley, en Colombie-Britannique, sur une photo non datée.Beau Chevalier/La Presse Canadienne

Sa famille a ramené Paris Gee à la maison après deux saisons réussies avec le York United FC.

Le défenseur de 29 ans originaire de Burnaby, en Colombie-Britannique, l’un des six joueurs de York qui ont quitté le club de la CPL de Toronto en décembre, a signé un contrat de deux ans avec le Vancouver FC. Ce déménagement lui permet de retrouver sa famille et son père, qui a besoin d’une greffe de rein en raison d’une maladie rénale chronique.

Après avoir pris connaissance de l’état de santé de son père l’année dernière, Gee a parlé à la direction de York d’un éventuel déménagement vers l’ouest.

« Il a fallu quelques mois pour que tout le monde adhère et approuve les choses, puis je suis parti et je suis revenu à Vancouver », a-t-il déclaré. « Je suis vraiment reconnaissant envers Nashie (l’entraîneur-chef de York, Martin Nash), qui m’a aidé à me rapprocher de ma famille. »

Le père de Gee est toujours à la recherche d’un donneur. Quelques personnes se sont manifestées mais ce n’étaient pas des matches. Il a récemment commencé à recevoir un traitement de dialyse, qui comprend des séances de quatre heures trois fois par semaine.

« Il n’apprécie pas vraiment ça en ce moment », a déclaré Gee. « Je pense que son corps doit encore s’habituer à ce qui se passe. Mais c’est la vie en ce moment et ce qu’il doit faire. Je suis heureux d’être à la maison et je suis ici pour soutenir ma mère et ma famille.

Faire face à la maladie de son père à distance n’a pas été facile.

« Tout au long de l’année, j’aurais dû recevoir des mises à jour constantes du type « Comment va papa ? » Comment s’est passée la visite chez le médecin ? Comment se sent-il aujourd’hui ? Des choses comme ça. Pouvoir être réellement à la maison et savoir ce qui se passe et voir comment il se sent et passer du bon temps avec lui est formidable parce que je suis parti depuis pratiquement neuf ans, neuf saisons.

Dans le passé, Gee ne restait généralement à la maison que quelques mois en hiver. Il est proche de son père, qui est un passionné de pêche à la ligne et de tir au piège.

« Maintenant, je suis de retour, je peux aller pêcher sur la rivière à Squamish, aller pêcher le saumon dans le détroit de Géorgie avec lui, aller tirer le week-end si j’ai un jour de congé », a déclaré Gee. « Peut-être un peu de golf, s’il en a envie. »

Gee, qui a deux sœurs aînées, a joué au football chez les jeunes à Burnaby avant d’entrer dans le programme de résidence des Whitecaps de Vancouver en 2011. Il a passé un an à l’Université Simon Fraser avant de signer avec le NK Rudes de la deuxième division croate en 2014.

Il a joué pour les Tulsa Roughnecks (2017-18) puis pour le Saint Louis FC (2019-20) dans la United Soccer League avant de revenir au Canada pour jouer d’abord pour le FC Edmonton (2021) puis pour York (2022-23) dans la Ligue canadienne. Première ligue.

Gee a apprécié son séjour à Toronto, mais a dû sortir de sa zone de confort pendant quelques matchs la saison dernière. Normalement arrière, il a dû se placer en défense centrale en raison de blessures.

Bien qu’il ait également joué comme milieu de terrain défensif et ailier, l’arrière droit est son poste préféré.

Il a eu un avant-goût de ce qui l’attend cette saison lorsque York a joué au stade Willoughby Community Park du Vancouver FC à Langley la saison dernière. Famille et amis étaient présents en nombre.

« L’ambiance est vraiment bonne. Les fans qu’ils ont sont formidables. Et je pense que cette année sera encore meilleure », a-t-il déclaré.

Gee semble aimer jouer en Colombie-Britannique. Il a marqué un but marquant sur un coup de pied de bicyclette contre le Pacific FC en séries éliminatoires, mais son but spectaculaire a été annulé pour hors-jeu dans le temps additionnel. York a perdu 1-0.

Gee devient le huitième athlète né en Colombie-Britannique sur l’alignement de Vancouver en 2024, rejoignant le gardien Callum Irving, les défenseurs Kadin Chung, Anthony White et James Cameron, les milieux de terrain Ben Fisk et Grady McDonnell et l’attaquant Taryck (TJ) Tahid dans l’équipe de deuxième année.

« Ramener Paris à la maison pour le rapprocher de sa famille, de ses amis et de ses fans complètera le cercle du football pour l’un des joueurs les plus sous-estimés de la CPL », a déclaré l’entraîneur de Vancouver, Afshin Ghotbi, dans un communiqué. « Il est talentueux, polyvalent, constant, durable, coachable et rend chaque équipe pour laquelle il joue meilleure.

« Je suis ravi de l’entraîner et je pense que ses meilleures performances sont devant lui au VFC. »

La partenaire de Gee, Sara Cathcart, une entraîneuse physique de Vancouver qui l’a rejoint à Toronto en juillet, a également fait le voyage de retour en Colombie-Britannique.

Selon les chiffres de 2023, la Fondation canadienne du rein affirme qu’un Canadien sur dix souffre d’une maladie rénale.

Le taux de survie à cinq ans des adultes ayant reçu une greffe de rein provenant d’un donneur vivant est de 88 pour cent et de 77 pour cent pour un donneur décédé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *