Le directeur général des Sénateurs, Steve Staios, revient sur une première demie décevante

Lorsque Steve Staios s’est joint aux Sénateurs d’Ottawa à titre de président des opérations hockey en septembre, il ne s’attendait pas à ce que son équipe se situe au bas de l’Association de l’Est à mi-saison.

Là encore, peu de choses se sont déroulées comme prévu pour le club de la LNH dans une campagne dominée par des gros titres négatifs.

Le directeur général Pierre Dorion et l’entraîneur-chef DJ Smith ont tous deux été congédiés, l’attaquant Shane Pinto a été suspendu 41 matchs par la LNH pour des raisons liées au jeu et l’équipe a été en proie à une multitude de blessures.

Cela s’ajoute à un début difficile pour le nouveau groupe de propriété dirigé par Michael Andlauer et les Sénateurs (18-24-1) ont encore la deuxième moitié de la saison à traverser alors qu’ils semblent destinés à rater les séries éliminatoires pour une septième consécutive. saison.

Staios, qui assume désormais également le rôle de directeur général, s’est adressé aux médias jeudi matin pour une mise à jour de mi-saison abordant un certain nombre de sujets, notamment le bilan terne des Sénateurs, la recherche d’un nouvel entraîneur-chef et la façon dont il pourrait aborder l’échange. date limite.

L’entraîneur-chef par intérim Jacques Martin semble prêt à terminer la saison, permettant à Staios et à son équipe d’évaluer quel type de candidat entraîneur conviendrait le mieux au groupe de joueurs actuel.

« J’ai l’impression que Jacques et (le conseiller Daniel Alfredsson) et le staff posent vraiment les bases de ce qu’il faudra pour passer au niveau suivant », a déclaré Staios. « Y a-t-il certains critères que j’aimerais voir avec notre prochain entraîneur-chef ? Ouais, il y a une liste de souhaits.

« Et l’autre chose, c’est plus que seulement l’entraîneur-chef. Je pense que l’équilibre entre le personnel d’entraîneurs, l’expérience, les personnalités, leur expérience dans chaque domaine, je pense que cela va être extrêmement important. Ce n’est pas différent de constituer une liste.

Alors que les Sénateurs sont à 16 points des Red Wings de Détroit pour la dernière place en séries éliminatoires de l’Association de l’Est, Ottawa envisage toutes les options en ce qui concerne la date limite des échanges, le 8 mars.

« Suis-je ouvert aux affaires ? J’ai eu de bonnes discussions avec de nombreuses équipes », a déclaré Staios. « Je ne ferais pas mon travail si je ne cherchais pas toutes les opportunités pour faire réussir cette équipe à court et à long terme. Je pense que la vision à long terme est extrêmement importante à garder à l’œil avec notre groupe.

Bien que Pinto n’ait joué que deux matchs depuis son retour de suspension, il a impressionné Staios en tant que personne capable de jouer aux deux extrémités de la glace.

« Quand vous parlez de joueurs de 200 pieds, je pense que Shane a beaucoup de cela dans son jeu ainsi que d’autres attributs pour nous également », a déclaré Staios. « Donc, lorsque vous ramenez un joueur comme Shane dans l’alignement, cela équilibre un peu les choses et, vous savez, il a été un ajout bienvenu. »

L’attaquant Vladimir Tarasenko, joueur autonome sans restriction, pourrait être un candidat potentiel, mais il devra renoncer à sa clause de non-échange.

« Je n’ai pas eu de conversation avec Vladdy », a déclaré Staios. « Avec où nous en sommes au classement et avec le fait qu’il devienne joueur autonome sans restriction, c’est certainement quelque chose que nous continuerons d’examiner. »

Le nom du défenseur Jakob Chychrun a également été mentionné comme élément d’échange potentiel.

Le joueur de 25 ans est éligible pour devenir agent libre à la fin de la saison 2024-2025, tandis que ses collègues défenseurs Thomas Chabot et Jake Sanderson sont tous deux bloqués à long terme.

« Je dirai d’abord que je suis déçu que son nom soit publié », a déclaré Staios. « Je pense que lorsque vous avez ces conversations avec d’autres équipes… si je suis de l’autre côté et que je regarde notre équipe, je pose également des questions sur Jakob Chychrun. Donc je suis déçu, je suis déçu pour lui.

« Je suppose que cela fait partie du jeu, mais c’est un excellent joueur pour nous, c’est un jeune homme formidable et il adore Ottawa, donc il va devoir faire face à ce genre de choses. »

En regardant la situation dans son ensemble, Staios dit qu’il voit une progression à mesure que l’équipe avance après un début décevant.

«Je suis encouragé», a-t-il déclaré. « Je pense que vous voyez l’engagement du groupe. Je pense que vous voyez la discipline. Je pense que vous voyez les détails commencer à entrer dans notre jeu et c’est vraiment ce que j’attendais pour ce groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *