Le poids coq canadien Serhiy Sidey prêt pour ses débuts à l’UFC dans son jardin

La victoire de Serhiy Sidey par TKO au premier tour contre l’Américain Ramon (The Savage) Taveras lors de la série Contender de Dana White en septembre s’est accompagnée d’un contrat UFC.

Et une balise « à suivre ».

Le poids coq de 27 ans originaire de Burlington, en Ontario, a frappé Taveras au derrière avec une combinaison gauche-droite. Plusieurs coups plus tard, l’arbitre Kevin MacDonald est intervenu et a arrêté le combat.

Prématuré aux yeux de la plupart des spectateurs de Las Vegas, y compris le président de l’UFC.

« Horrible arrêt de l’arbitre. L’un des pires arrêts d’arbitre que j’ai jamais vu », a déclaré White après le combat en annonçant quels combattants avaient obtenu des contrats. «Je ne sais pas à quoi pensait le gars ni pourquoi c’est arrivé.

« Mais ce n’est pas votre faute. Vous (Sidey) êtes arrivé et avez fait ce que vous étiez censé faire et vous aviez l’air vraiment bien de le faire. Vous y êtes. Félicitations. Super combat, gamin.

Sidey (10-1-0) a obtenu son contrat. Et Taveras (9-2-0) a eu une seconde chance.

Cinq semaines plus tard, les Taveras, percutants, sont revenus dans la série Contender de Dana White, arrêtant Cortavious (Are You Not Entertained?) Romious dans une bagarre de 29 secondes.

Taveras, 30 ans, père de quatre enfants, a obtenu son contrat UFC – et une autre chance à Sidey.

Sidey et Taveras, deux des 46 combattants à avoir accédé à l’UFC lors de la septième saison de 10 épisodes de la série de développement de White, chercheront à régler leurs comptes samedi sur la sous-carte de l’UFC 297.

L’Américain Sean (Tarzan) Strickland défend son titre des poids moyens contre le n°2 Dricus (Stillknocks) Du Plessis d’Afrique du Sud lors de l’événement principal à la Scotiabank Arena.

L’Américaine Raquel (Rocky) Pennington, classée n°2 parmi les prétendants de 135 livres, rencontre la n°3 Mayra (Sheetara) Bueno Silva, du Brésil, pour la couronne vacante des poids coq féminins dans l’événement co-principal.

Sidey, 27 ans, l’un des neuf Canadiens inscrits sur la liste des 12 combats, se pince encore.

« Je suis tout simplement très reconnaissant pour cette opportunité », a-t-il déclaré. « C’est quelque chose dont je rêve depuis très très longtemps. »

Sidey était spectateur la dernière fois que l’UFC est venu à Toronto pour l’UFC 231, le 8 décembre 2018. Il avait une fiche de 3-0-0 et moins de six mois après le début de sa carrière professionnelle à l’époque.

« Je me souviens juste d’avoir regardé à travers l’arène et de m’être visualisé en sortant. Le fait que ce soit mes débuts à l’UFC et que je puisse le faire ici est surréaliste. Les étoiles se sont alignées pour moi, c’est sûr.

Sidey, qui s’entraîne chez Aegis MMA à Oakville, en Ontario, au Burlington Training Centre et au Niagara Top Team à St. Catharines, ne voit aucune controverse lors de sa première rencontre avec Taveras.

« J’étais convaincu que j’allais terminer ce combat d’une seconde à l’autre », a-t-il déclaré. « Honnêtement, à ce stade, c’est une excellente opportunité pour moi de ne laisser aucun doute aux yeux des fans ou de quiconque en doute. Je suis convaincu que j’ai tous les outils pour achever ce gars. Cette fois dans ma ville natale, devant tous mes fans et ma famille.

Né à Tchernihiv, en Ukraine, Sidey a déménagé au Canada avec sa famille à l’âge de six ans.

En entrant au lycée, il dit qu’il était un « enfant très très maigre », avec à la fois un amour des sports extrêmes et un manque de confiance en lui. Il a été inspiré pour commencer l’entraînement aux sports de combat après avoir regardé « Never Back Down », un film de 2008 sur un adolescent qui fréquente un nouveau lycée et, après y avoir découvert un club de combat clandestin, commence son propre voyage de MMA.

Sidey s’est rapidement inscrit dans un gymnase local.

«Quand je suis entré dans le gymnase et que j’ai pu m’entraîner pour la première fois, j’en étais complètement accro. Et j’ai lentement construit ma confiance à partir de là.

Ses parents ont apporté leur soutien à cette entreprise après avoir constaté le dévouement de Sidey. Tous deux médecins en Ukraine, son père travaille désormais comme infirmier tandis que sa mère est inspectrice de la santé.

Sidey, qui a affiché un record amateur de 4-2-0, a remporté les titres régionaux des poids coq dans la Battlefield Fight League et la BTC Fight Promotions.

Il en a remporté six de suite depuis sa défaite face à Mateo Vogel en février 2020 et ses 10 victoires incluent quatre premiers tours. Par coïncidence, Vogel affronte le champion Unified MMA John (The Dragon) Nguyen lors de l’événement principal d’Unified 55 vendredi à Toronto.

Sidey a combiné le combat et l’école, obtenant un diplôme en justice pénale de l’Université de Guelph-Humber. Aujourd’hui, il entraîne la boxe et le kick-boxing lorsqu’il ne s’entraîne pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *