Le roi canadien des bosses, Mikael Kingsbury, remporte sa 87e victoire en Coupe du monde, dépassant Ingemar Stenmark

Le skieur acrobatique canadien Mikael Kingsbury a remporté jeudi sa 87e victoire en Coupe du monde dans l’épreuve individuelle de bosses, devenant ainsi le skieur le plus titré de l’histoire de la Fédération internationale de ski.

Kingsbury, de Deux-Montagnes, au Québec, a obtenu un total de 82,17 points, pour assurer son 12e podium de la saison

Le Japonais Ikuma Horishima (79,15) a terminé deuxième devant le Suédois Filip Gravenfors (78,80).

Avec cette victoire, Kingsbury est devenu le skieur masculin le plus décoré dans les disciplines olympiques de la Coupe du monde, surpassant le coureur alpin suédois Ingemar Stenmark.

Kingsbury a également accru son avance au classement général des bosses, même si Horishima détient actuellement une avance de 30 points dans la catégorie des bosses individuelles.

« Pour atteindre un nombre qu’aucun homme n’a réalisé dans le sport du ski, quelle que soit la discipline, je me sens très chanceux d’être là », a déclaré Kingsbury après sa victoire. « C’est une journée assez spéciale. »

La dernière compétition individuelle de la Coupe du monde aura lieu le 8 mars à Almaty, au Kazakhstan, et Kingsbury doit placer au moins deux places sur le podium par rapport à Horishima pour remporter le Globe de cristal.

« Ça va être difficile parce que (Horishima) peut être à son meilleur à tout moment », a déclaré Kingsbury. « Il est dans la situation où j’étais avant : il doit protéger son dossard jaune et je suis le poursuivant maintenant. C’est le contraire de ce qui a été ces dernières années. Ça va être excitant.

La Coupe du monde à Deer Valley se poursuit samedi avec la compétition de bosses en parallèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *