Les Canadiens de rugby à sept, hommes et femmes, se dirigent vers Down Under pour la troisième étape de la saison

Maddy Grant et Breanne Nicholas reviennent dans l’équipe canadienne féminine de rugby à sept pour le HSBC SVNS à Perth, en Australie, plus tard ce mois-ci.

Grant faisait partie de l’équipe canadienne des 15 ans au tournoi WXV en Nouvelle-Zélande à l’automne. Nicholas, qui a remporté l’argent aux Jeux panaméricains avec l’équipe de rugby à sept en novembre, revient d’une mise à pied pour blessure.

Les Canadiens, tant féminins que masculins, seront en action du 26 au 28 janvier à Perth, la troisième étape du circuit HSBC SVNS, anciennement connu sous le nom de HSBC World Rugby Sevens Series.

Le circuit allégé du Sevens comprend sept événements de saison régulière, chacun mettant en vedette des compétitions masculines et féminines, ainsi qu’une grande finale avec promotion et relégation en jeu. Le peloton masculin a été réduit à 12 équipes de base sur 16 pour correspondre à la configuration féminine ainsi qu’à la compétition olympique.

Les Canadiennes ont été tirées au sort avec l’Australie, la Grande-Bretagne et l’Afrique du Sud dans la poule A. Elles se rendront à Perth cinquièmes au classement général après avoir terminé quatrièmes au Cap et sixièmes lors de l’étape d’ouverture de la série à Dubaï. La Grande-Bretagne occupe la neuvième place et l’Afrique du Sud la onzième.

Onze joueurs qui ont concouru à Dubaï et au Cap reviennent pour Perth, dont Krissy Scurfield et Charity Williams qui mènent l’équipe cette saison avec cinq essais chacun.

« Nous avons montré lors des deux premières étapes à Dubaï et au Cap que nous pouvons rivaliser avec les meilleurs au monde, et c’est toujours ce que nous nous efforçons d’atteindre à Perth, en nous battant pour des places sur le podium avec des performances dont nous sommes fiers », a déclaré l’athlète féminine. a déclaré l’entraîneur Jack Hanratty dans un communiqué.

L’Australie, qui a remporté les deux premières épreuves, est en tête du classement féminin devant la France et la Nouvelle-Zélande, qui sont toutes deux montées sur le podium lors des tournois d’ouverture.

La France, les Fidji, le Brésil et l’Espagne composent la poule B du côté féminin tandis que la poule C comprend la Nouvelle-Zélande, championne olympique, les États-Unis, l’Irlande et le Japon.

Les hommes du Canada ont été tirés au sort dans la poule A avec l’Argentine, l’Afrique du Sud et l’Espagne. Ils occupent la neuvième place après avoir terminé 12e à Dubaï et septième au Cap, où ils ont remporté des victoires en poule contre la Nouvelle-Zélande et les Samoa et une victoire finale contre la France.

« Notre performance au Cap a montré de quoi nous sommes capables », a déclaré l’entraîneur masculin Sean White.

« Le défi réside dans la régularité de ces performances », a-t-il ajouté. « La septième place, bien qu’elle constitue un très bon résultat par rapport à nos années précédentes, n’est pas le sommet interne de ce groupe. »

L’équipe sélectionnée pour Perth comprend 12 joueurs qui ont concouru au Cap, dont les meilleurs marqueurs d’essais Lockie Kratz et Jack Carson (cinq chacun). Kratz mène également l’équipe au chapitre des points cette saison avec 39.

Ethan Hager, qui a fait ses débuts internationaux en août dernier lors des qualifications olympiques à Langford, en Colombie-Britannique, s’apprête à faire ses débuts au HSBC SVNS.

L’Australie, l’Irlande, la Grande-Bretagne et les États-Unis forment la poule B chez les hommes tandis que les champions olympiques des Fidji, les champions en titre de la série, la Nouvelle-Zélande, la France et les Samoa composent la poule C.

L’Argentine, vice-championne à Dubaï et vainqueur au Cap, est en tête du classement masculin devant l’Afrique du Sud, les Fidji, la Nouvelle-Zélande et l’Irlande. L’Espagne est 12ème.

Vancouver est la quatrième étape de la saison, prévue du 23 au 25 février. Les équipes se rendront ensuite à Los Angeles, Hong Kong et Singapour avant de terminer leur parcours à Madrid du 31 mai au 2 juin.

Les hommes du Canada ont conservé leur statut d’équipe de base de façon spectaculaire en mai dernier, battant le Kenya 12-7 en finale des séries éliminatoires de relégation à Londres grâce à un essai de dernière minute d’Alex Russell. Les Canadiens ont été forcés de participer aux séries éliminatoires après avoir terminé 14e au classement de la saison.

Femmes canadiennes

Breanne Nicholas, Blenheim, Ont., Kent Havoc RFC ; Charity Williams, Toronto, Markham irlandais; Florence Symonds, Hong Kong, UBC; Maddy Grant, Cornwall, Ontario, Université d’Ottawa; Fantaisie Bermudez, Edmonton, RFC Westshore ; Krissy Scurfield, Canmore, Alberta, Université de Victoria; Alysha Corrigan, Charlottetown, CRFC de l’Île-du-Prince-Édouard; Carissa Norsten, Waldheim, Saskatchewan, Université de Victoria; Olivia Apps, Lindsay, Ont., Lindsay RFC ; Shalaya Valenzuela, Abbotsford, C.-B., Abbotsford RFC ; Asie Hogan-Rochester, Toronto, Toronto Nomads RFC ; Caroline Crossley, Victoria, Castaway Wanderers ; Chloe Daniels, Sutton, Ontario, Université Queen’s.

Canada Hommes

Jake Thiel, Victoria, AA de la Baie James; Phil Berna, Vancouver, Club d’aviron de Vancouver; Josiah Morra, Toronto, Saracens de Toronto ; Cooper Coats, Halifax, Tars d’Halifax ; David Richard, Milton, Ont., Mississauga Blues RFC; Ethan Hager, Brantford, Ontario, Harlequins de Brantford ; Matthew Oworu, Calgary, Pacific Pride; Thomas Isherwood, Okotoks, Alberta, RFC des Lions de Foothills ; Kal Sager, Peterborough, Ontario, Université Trent; Lockie Kratz, Victoria, NOLA Gold (MLR); Cody Nhanala, Ottawa, Fierté du Pacifique ; Matt Percillier, Victoria, UBC; Jack Carson, Victoria, UBC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *