Les États-Unis battent le Canada 5-0 et terminent au sommet du groupe B au Championnat féminin U-17 de la CONCACAF

Les États-Unis, champions en titre, ont battu le Canada 5-0 mardi pour terminer au sommet du groupe B du Championnat féminin U-17 de la CONCACAF.

Le Canada (2-1-0) affrontera désormais le Mexique, invaincu, vainqueur du Groupe A, en demi-finale de vendredi avec une place pour la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2024 en jeu. Les États-Unis affrontent Haïti, finaliste du Groupe A, dans l’autre demi-finale.

Les Américains (3-0-0) ont dominé le jeu mais ne menaient que 1-0 à la pause malgré une domination du Canada 16-1 aux tirs (9-0 aux tirs cadrés). Les États-Unis ont touché le poteau à trois reprises en première demie et ont occupé la gardienne canadienne Noelle Henning.

Les États-Unis ont ouvert le score en seconde période avec des buts aux 51e, 57e, 59e et 73e minutes.

Les Américaines ont dominé le Canada 29-1 (15-0 aux tirs cadrés) ce jour-là et ont fait appel au gardien Franky Dunlap à six minutes de la fin pour sa première apparition du tournoi.

Le Mexique a battu Haïti 4-0 lundi pour terminer en tête du groupe A. Les hôtes ont battu le Costa Rica et le Salvador plus tôt en poule.

Le championnat CONCACAF U-17 envoie généralement trois équipes à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Mais seuls deux d’entre eux seront qualifiés pour l’événement de cette année, car la République dominicaine, membre de la CONCACAF, accueillera la vitrine du football en octobre-novembre.

Melanie Barcenas, Alex Pfeiffer, Leena Powell, le capitaine Kennedy Fuller et Y-Lan Nguyen ont marqué pour les États-Unis, qui ont abordé le match de mardi devant le Canada au classement avec une meilleure différence de buts (plus-15 contre plus-neuf), grâce à sa première victoire 13-0 contre le Panama.

Barcenas, un milieu de terrain, et Pfeiffer, un attaquant, n’ont que 16 ans mais sont déjà des joueurs professionnels avec respectivement le San Diego Wave de la NWL et le Kansas City Current.

Les États-Unis ont remporté cinq des sept championnats de la CONCACAF U-17 organisés à ce jour, dont les trois derniers. Le Canada a remporté le titre en 2010 et le Mexique en 2013.

Les Américains sont entrés dans le match avec une fiche de 37-0-2 au tournoi U-17 de la CONCACAF (les deux nuls se sont transformés en défaites aux tirs au but), devançant leur adversaire 233-11. Le Canada n’a jamais marqué contre les États-Unis lors du tournoi.

Après avoir battu Porto Rico et Panama, les rivaux nord-américains étaient déjà assurés d’une place en demi-finale du tournoi à huit équipes qui se déroule au siège bien aménagé de la Fédération mexicaine de football à Toluca.

Ainsi, l’entraîneure canadienne Emma Humphries a apporté sept changements à sa formation de départ, seules Henning, Keira Martin, Kaylee Hunter et Victoria Rocci conservant leur place parmi les 11 qui ont battu le Panama 5-1 dimanche.

Henning a dirigé l’équipe à la place de l’attaquante vedette Annabelle Chukwu, qui a marqué quatre buts lors des deux premiers matchs. Chukwu et sa sœur jumelle Isabel, qui fêteront leurs 17 ans jeudi, sont entrées en jeu à la 67e minute.

L’entraîneur américain Katie Schoepfer a apporté neuf changements à son onze de départ – comme elle l’a fait dimanche lors de la victoire 3-1 contre Porto Rico. Fuller, qui a marqué cinq buts contre le Panama lors de la première victoire des Américains 13-0, était l’un des joueurs de retour.

Il faisait 17°C, on aurait dit 22°C, pour le coup d’envoi à midi, heure locale.

Les États-Unis ont pressé dès le départ et ont pris l’avantage à la neuvième minute lorsque Barcenas, prenant un congé de Fuller, a décoché un tir montant du pied droit juste à l’extérieur de la surface de réparation devant un Henning plongeant.

Le Canada a perdu Rocci ensanglanté à la 41e minute à la suite d’un remplacement suite à une commotion cérébrale après que le milieu de terrain ait été contraint de quitter le match après avoir reçu un ballon au visage.

Pfeiffer, Powell, Fuller et Nguyen ont maintenu le score en seconde période.

Le Canada a participé aux sept éditions précédentes de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, avec une quatrième place en 2018, sa meilleure performance. Les Canadiennes ont terminé 12e la dernière fois en Inde en 2022 lorsqu’elles n’ont pas réussi à sortir de la phase de groupes avec une fiche de 0-1-2.

La CONCACAF couvre l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale et les Caraïbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *