L’Ontario accordera à Toronto jusqu’à 97 millions de dollars pour l’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA par la ville

L’Ontario s’est engagé sous condition à accorder à Toronto jusqu’à 97 millions de dollars pour l’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA, à condition que le gouvernement fédéral égale sa contribution.

Toronto devrait co-organiser la Coupe du monde 2026, aux côtés des États-Unis et du Mexique, qui accueilleront également des matchs à Vancouver.

La sous-ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport, Sarah Harrison, a détaillé le financement provincial dans une lettre adressée au directeur municipal de Toronto, envoyée en décembre mais rendue publique jeudi.

« L’investissement de l’Ontario pour soutenir cet événement se limite exclusivement à des investissements qui permettront de construire une infrastructure publique durable et des avantages qui serviront à la communauté longtemps après la fin des jeux », a écrit Harrison.

L’argent ne doit pas servir à financer des coûts lorsque le principal bénéficiaire est une entité privée, à but lucratif ou non publique, a-t-elle écrit.

Cela est conditionnel à ce que le gouvernement fédéral verse un financement équivalent et soit responsable de tous les besoins en matière de sûreté et de sécurité qu’il juge nécessaires.

La mairesse de Toronto, Olivia Chow, a déclaré que le gouvernement fédéral s’était engagé à soutenir la candidature de la FIFA.

«Nous avons eu des discussions avec le gouvernement fédéral, et elles ont été très positives et nous aurons plus de détails à venir», a-t-elle déclaré jeudi.

L’engagement financier intervient après que la province a accepté de prendre en charge les coûts de deux autoroutes de Toronto pour aider à atténuer le déficit budgétaire de la ville, et Harrison a souligné ces pressions dans la lettre.

« Alors que nos deux niveaux de gouvernement travaillent ensemble pour mettre en œuvre cet accord, nous exhortons la ville à limiter autant que possible les investissements publics dans la Coupe du Monde de la FIFA 2026 », a-t-elle écrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *