Matais Coccaro, nouvel attaquant du CF Montréal : « Je suis là pour marquer des buts »

Matias Coccaro dit qu’il adore marquer des buts. Ce sera une bonne nouvelle pour une équipe du CF Montréal qui en avait cruellement besoin la saison dernière.

L’attaquant uruguayen de 26 ans a déclaré que marquer serait une priorité alors qu’il faisait ses premiers commentaires depuis son arrivée à Montréal jeudi.

Montréal a annoncé mercredi avoir acquis Coccaro dans le cadre d’un transfert permanent du club argentin de première division CA Huracan.

Aux côtés du milieu offensif nouvellement acquis Dominic Iankov, Coccaro sera chargé de relancer une attaque montréalaise qui était presque complètement au point mort la saison dernière. Aucun joueur montréalais n’a marqué plus de six buts toutes compétitions confondues en 2023.

« Je suis un bon neuf (attaquant), je suis ici pour marquer des buts et j’adore ça », a déclaré Coccaro, auteur de 31 buts et sept passes décisives en 131 matchs avec Huracan. « C’est aussi un sport d’équipe et je ferai tout ce qu’il faut pour aider l’équipe.

« Si je dois me mettre en défense, je le ferai, mais gagner et marquer sont mes priorités. »

Coccaro a qualifié Montréal de « projet sportif très intéressant dans une ligue en pleine croissance ».

« Venant d’un club comme Huracan, je crois en ce qui se passe ici et je suis vraiment excité », a-t-il déclaré.

Après que des travaux de dernière minute au Stade olympique ont forcé le CF Montréal à déplacer le début de l’entraînement pré-saison à Tucson, en Arizona, le club s’est finalement entraîné à domicile, prenant le terrain au Complexe sportif Marie-Victorin.

«C’était génial de revenir sur le terrain et d’avoir un espace comme celui-ci», a déclaré le nouvel entraîneur-chef Laurent Courtois. « Tous ces obstacles, comme ne pas pouvoir s’entraîner à la maison, je les vois comme des opportunités de créer des liens et de construire une alchimie. »

Montréal a historiquement connu des débuts difficiles. Depuis 2017, le club n’a connu qu’une seule fois un record de victoires lors de la phase d’ouverture de la saison MLS. La majorité de ses matchs d’ouverture se jouent à l’extérieur puisque le Stade Saputo ne peut pas accueillir de matchs en début de saison.

Mais cette année, l’équipe relève le défi supplémentaire d’avoir presque tout le camp d’entraînement à l’extérieur de la maison, en utilisant le temps pour se concentrer uniquement sur le football et grandir en tant qu’unité.

« Tout ce camp a été un grand défi. Ce système est un peu différent de celui de l’an dernier et nous sommes concentrés collectivement et individuellement en tout temps », a déclaré le gardien Jonathan Sirois. « C’est un système qui nous permet de nous amuser beaucoup quand nous le faisons bien, mais il faut beaucoup de pratique pour y parvenir. »

Courtois, qui a auparavant entraîné l’équipe de développement du Columbus Crew, a un style de jeu très similaire à celui de l’ancien entraîneur-chef de Montréal – et actuel entraîneur-chef du Crew – Wilfried Nancy.

Il a constamment prêché en essayant d’aller de l’avant, de prendre des risques et de créer des opportunités. Tous les trois manquaient cruellement à Montréal l’an dernier, qui est passé d’une puissance offensive en 2022 à l’une des équipes les moins performantes de la ligue l’année suivante.

En comparaison, Courtois était à la tête de ce qui a été la meilleure attaque de la MLS Next Pro depuis son lancement en 2021. Il dit qu’il est encore en train d’apprendre à connaître sa nouvelle équipe.

« Nous continuons à découvrir des choses sur les joueurs, et je pense que certains joueurs ne savaient même pas qu’ils avaient la permission d’essayer certaines choses sur le terrain », a-t-il déclaré. « C’est maintenant que nous apprenons vraiment à connaître un joueur.

«Je suis très intéressé de les connaître de manière plus approfondie. Je suis souvent curieux de savoir ceux qui parlent peu parce que ce sont souvent eux qui ont le plus à dire. Quand je vois les joueurs les plus extravertis, je suis aussi heureux car ils apportent cette énergie qui aide tout le monde à sortir de sa coquille.

Montréal s’envolera pour la Floride à la fin de la semaine, où il terminera le reste de son camp.

Ils ont également trois autres matchs amicaux à jouer contre Atlanta United le 7 février, Colorado Rapids le 10 février et contre les Tampa Bay Rowdies le 17 février avant leur premier match de saison le 24 février à Orlando.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *