McEwen, Laycock et Knapp en tête d’affiche du peloton de la Saskatchewan alors que les séries éliminatoires de curling se poursuivent

Deux autres places parmi les 18 équipes pour le Brier du Montana seront finalisées cette semaine alors que la Saskatchewan et le Nouveau-Brunswick terminent leurs championnats provinciaux de curling masculin avant les éliminatoires de l’Alberta et du Manitoba la semaine prochaine.

Mike McEwen, Steve Laycock, Rylan Kleiter et la championne en titre Kelly Knapp sont les têtes d’affiche du championnat de la Saskatchewan cette semaine. Les matchs dans cette compétition à 12 équipes se poursuivront jusqu’à dimanche au Nutana Club de Saskatoon.

«McEwen sera le favori, mais nous avons eu beaucoup de favoris qui n’avaient jamais remporté notre province auparavant», a déclaré le commentateur de longue date du curling Russ Howard. « Ils sont vraiment solides avec (le vice-colton) Flasch. Laycock est toujours là et il a une belle équipe. Ensuite, vous avez le Kleiter prometteur.

« Tout comme chez les femmes, ces jeunes enfants s’améliorent constamment. Je serais choqué si ce n’était pas l’une de ces quatre (équipes). Mais il y a beaucoup de profondeur en ce moment.

Treize inscriptions au Brier du Montana, qui se tiendra du 1er au 10 mars au Brandt Centre de Regina, ont déjà été déterminées. La dernière place sera attribuée à l’équipe canadienne la mieux classée qui ne remportera pas les séries éliminatoires provinciales/territoriales.

Knapp, classé 17e au Canada, a fait ses débuts au Brier en 2011 en tant que remplaçant pour l’équipe de Laycock. Il a remporté son premier titre provincial en tant que capitaine la saison dernière et a présenté une fiche de 4-4 au Brier.

«Il a gagné (la Saskatchewan) l’an dernier et je pense que c’est un tremplin vers un peu plus de confiance», a déclaré Howard mercredi depuis Regina. « La première fois est la plus difficile et il l’a fait. »

McEwen, qui a remporté le titre de l’Ontario l’an dernier avant de changer d’équipe pendant la saison morte, est classé sixième au Canada. Kleiter est classé neuvième et Laycock est 27e.

La compétition masculine de 10 équipes du Nouveau-Brunswick, mettant en vedette James Grattan, Grant Odishaw et le champion en titre Scott Jones, se déroulera également dimanche au Miramichi Curling Club.

Au Manitoba, Brad Jacobs, cinquième au classement mondial, qui a succédé à Reid Carruthers à la mi-saison, est l’un des favoris pour remporter la compétition du 6 au 11 février à Stonewall, au Manitoba.

Les éliminatoires de l’Alberta, du 6 au 11 février, mettront en vedette trois des huit meilleures équipes du pays, soit Kevin Koe, numéro 3, Aaron Sluchinski, numéro 7, et Karsten Sturmay, numéro 8.

Brendan Bottcher, le mieux classé, ne sera pas sur le terrain à Hinton, en Alberta, puisqu’il s’est pré-qualifié pour le Brier sur la base du classement de la saison dernière. Matt Dunstone, quatrième au classement, s’est également pré-qualifié et n’a pas participé au championnat du Manitoba.

Brad Gushue, de Terre-Neuve-et-Labrador, deuxième au classement, revient en tant que champion en titre du Brier.

Parmi les autres inscriptions qualifiées figurent les équipes dirigées par Catlin Schneider de la Colombie-Britannique, Andrew Symonds de Terre-Neuve-et-Labrador, Trevor Bonot du Nord de l’Ontario, Jamie Koe des Territoires du Nord-Ouest, Glenn Howard de l’Ontario, Matthew Manuel de la Nouvelle-Écosse, Shane Latimer du Nunavut, Tyler Smith de l’Île-du-Prince-Édouard et Julien du Québec. Tremblay et Thomas Scoffin du Yukon.

Le peloton de 18 équipes a été finalisé pour le Championnat canadien de curling féminin du 16 au 25 février à Calgary.

Kerri Einarson, quadruple championne en titre du Tournoi des Cœurs Scotties, sera absente de l’inscription du Canada et Rachel Homan de l’Ontario et Jennifer Jones du Manitoba seront pré-qualifiées.

Avec les huit meilleures équipes du pays sur le terrain ainsi que des participants comme Krista McCarville du Nord de l’Ontario, Clancy Grandy de la Colombie-Britannique, Kerry Galusha des Territoires du Nord-Ouest et Heather Smith de la Nouvelle-Écosse, il s’agit sans doute de l’alignement le plus solide de l’histoire de l’événement.

« Il y a 10 équipes pour les deux dernières places, à mon avis », a déclaré Howard. « Et c’est un jeu d’enfant pour ces deux spots. Nous n’avons jamais eu une telle profondeur dans le domaine féminin. Il y a 14 très bonnes équipes.

Le vainqueur des Hearts représentera le Canada au championnat du monde de curling féminin du 16 au 24 mars à Sydney, en Nouvelle-Écosse. Le vainqueur du Brier portera la feuille d’érable lors des éliminatoires du monde masculin du 30 mars au 7 avril à Schaffhausen, en Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *