Michael McLeod, Dillon Dubé, Carter Hart et Cal Foote, joueurs de la LNH et membres de l’équipe canadienne junior du monde 2018, accusés d’agression sexuelle

Ouvrez cette photo dans la galerie :

Dans le sens des aiguilles d’une montre, en partant du haut à gauche : Michael McLeod des Devils du New Jersey, Cal Foote des Devils du New Jersey, Dillon Dubé des Flames de Calgary, Carter Hart des Flyers de Philadelphie et Alex Formenton du HC Ambri-Piotta.Matt Slocum, Bruce Bennett, Rich Lam, Maddie Meyer, Andrea Branca/AP Photo/Getty Images/Just Pictures/Sipa USA

Cinq membres de l’équipe canadienne de hockey junior 2018 qui ont été accusés d’avoir agressé une femme dans un hôtel après une collecte de fonds de Hockey Canada ont maintenant été accusés d’agression sexuelle.

Quatre d’entre eux, Michael McLeod, Dillon Dubé, Carter Hart et Cal Foote – tous maintenant joueurs de la Ligue nationale de hockey – ont confirmé les accusations portées contre eux par l’intermédiaire de leurs avocats mardi. Leur implication dans cette affaire n’avait pas encore été confirmée publiquement.

Leur ancien coéquipier junior, Alex Formenton, qui joue maintenant professionnellement en Europe, s’est rendu à la police à London, en Ontario, dimanche, et son avocat a confirmé l’accusation peu de temps après.

Les équipes juridiques de chacun des joueurs accusés ont publié des déclarations promettant qu’elles se défendraient vigoureusement contre les allégations.

Qui sont les joueurs du Mondial junior 2018 accusés d’agression sexuelle ?

La semaine dernière, le Globe and Mail a rapporté que la police de Londres avait ordonné à cinq joueurs de se rendre aux autorités pour faire face à des accusations en lien avec l’incident de 2018, au cours duquel une femme identifiée dans des documents judiciaires comme étant EM a déclaré à la police qu’elle avait été agressée par certains des juniors. membres de l’équipe dans un hôtel du centre-ville de Londres.

Elle allègue qu’elle a eu des relations sexuelles consensuelles avec l’un des joueurs, mais que, à son insu, il a invité des coéquipiers dans la salle. EM a immédiatement signalé l’incident à la police, mais une première enquête a été clôturée sans accusation en février 2019.

L’affaire n’a été rendue publique qu’en mai 2022, après que TSN a rapporté que Hockey Canada avait réglé une poursuite de 3,55 millions de dollars intentée par EM contre l’organisation, ainsi que contre la Ligue canadienne de hockey et huit joueurs anonymes.

Le Globe a révélé plus tard que Hockey Canada, l’organisme directeur national du sport, avait maintenu une réserve de plusieurs millions de dollars connue sous le nom de Fonds national d’actions pour payer les règlements dans les cas impliquant des allégations d’agression sexuelle – un fonds alimenté par les frais d’inscription, sans que connaissance des parents et des joueurs.

C’est lors de cet incendie, en juillet 2022, que la police londonienne a rouvert son enquête.

L’affaire a ébranlé les fondations de l’une des organisations sportives les plus importantes du pays, soulevant des questions difficiles sur la culture d’un sport bien-aimé et déclenchant des audiences parlementaires et des départs de haut niveau au sein de Hockey Canada. La LNH et Hockey Canada ont lancé des enquêtes internes dont les résultats n’ont pas encore été dévoilés.

Contexte : Un dossier déposé auprès du tribunal révèle de nouveaux détails sur des allégations d’agression sexuelle en groupe de Hockey Canada

Les cinq joueurs actuellement inculpés ont pris un congé de leurs équipes respectives la semaine dernière. Le premier était M. Dubé, qui joue pour les Flames de Calgary. Le 21 janvier, l’équipe a annoncé que M. Dubé obtenait un congé d’une durée indéterminée pour traiter des problèmes de santé mentale et qu’il était pris en charge par des professionnels. Mardi, les Flames ont indiqué dans un communiqué qu’ils n’étaient pas au courant des accusations portées contre M. Dubé au moment de sa demande de congé.

M. Hart a été le prochain à se retirer de son équipe de la LNH. Deux jours après l’annonce du congé de M. Dubé, les Flyers de Philadelphie ont indiqué que M. Hart avait également demandé un congé de durée indéterminée pour des raisons personnelles.

Mardi, les Flyers ont déclaré dans un communiqué qu’ils étaient au courant des informations concernant l’accusation portée contre M. Hart et qu’ils ne feraient aucun commentaire.

« Nous réagirons de manière appropriée lorsque les résultats des enquêtes seront rendus publics. La LNH a été très claire sur le fait que les équipes devraient leur soumettre toutes les questions liées à l’enquête », a déclaré l’équipe.

M. McLeod et M. Foote jouent pour les Devils du New Jersey. Leurs congés ont été annoncés par l’équipe le 24 janvier, peu après que le club suisse de M. Formenton, le HC Ambri-Piotta, ait révélé que lui aussi prendrait un congé pour « raisons personnelles ». M. Formenton, qui a déjà joué avec les Sénateurs d’Ottawa, a signé avec l’équipe après avoir échoué à parvenir à une entente sur un nouveau contrat avec les Sénateurs en décembre 2022.

Dans un communiqué publié dimanche, les avocats de M. Formenton, Daniel Brown et Lindsay Board, ont déclaré : « Alex défendra vigoureusement son innocence et demande aux gens de ne pas se précipiter pour juger sans entendre toutes les preuves. »

Mardi après-midi, TSN a été le premier à révéler l’identité des quatre autres joueurs impliqués. En quelques heures, les avocats représentant chacun d’eux ont fait des déclarations aux médias.

«Nous représentons Carter Hart et confirmons qu’il a été inculpé d’un chef d’accusation d’agression sexuelle. Il est innocent et fournira une réponse complète à cette fausse allégation devant le forum approprié, un tribunal. D’ici là, nous n’avons aucun commentaire», ont déclaré les avocats de M. Hart, Megan Savard et Riaz Sayani, dans un communiqué.

M. McLeod est représenté par David Humphrey et Seth Weinstein, qui ont déclaré mardi que leur client plaiderait non coupable et se défendrait « vigoureusement ». « Aucune preuve n’a été présentée, encore moins testée devant le tribunal. Nous demandons au public de respecter la vie privée de M. McLeod et celle de sa famille », ont-ils écrit.

Louis Strezos et Kaleigh Davidson, qui représentent M. Dubé, ont également publié une déclaration mardi soir.

« Le service de police de London a accusé M. Dubé d’agression sexuelle. Il plaidera non coupable et clame son innocence. Il défendra ces allégations devant le tribunal », ont-ils écrit.

Le dernier joueur identifié était M. Foote. Son avocate, Julianna Greenspan, a déclaré dans un communiqué que « Cal est innocent de cette accusation et qu’il se défendra contre cette allégation pour blanchir son nom ».

« Ce qui est le plus crucial en ce moment, c’est la présomption d’innocence et le droit à un procès équitable auquel toute personne au Canada a droit », a-t-elle ajouté.

L’état d’avancement de l’enquête de la LNH sur les événements entourant l’agression présumée est inconnu. Le commissaire Gary Bettman, qui devrait s’entretenir avec les journalistes cette semaine à Toronto, où il participera au All-Star Weekend, affirme depuis plus d’un an que l’enquête est presque terminée. Mardi, la LNH a refusé de commenter les accusations portées contre les joueurs.

L’enquête indépendante de Hockey Canada est terminée depuis plus d’un an. Les résultats de l’enquête ont été transmis à un comité d’arbitrage. L’examen de ce comité a pris fin l’année dernière, mais Hockey Canada a déclaré que les résultats faisaient l’objet d’un appel, de sorte que le rapport final ne peut pas être rendu public.

Avec un rapport de Marty Klinkenberg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *